Commerce | Accueil Val de Marne (94) Joinville-le-Pont | 08/10
Réagir Par

Joinville-le-Pont ouvre sa boutique éphémère

Joinville-le-Pont ouvre sa boutique éphémère
Publicité

Robes d’hiver, pulls, bijoux, accessoires… la collection de la créatrice Marina Langlais a inauguré la nouvelle boutique éphémère ouverte ce lundi 7 octobre à Joinville-le-Pont.

« L’objectif est de faire acheter ici plutôt que de partir à Paris, et de faire consommer autour de cet espace. Il n’y aura pas dans cette boutique que du prêt-à-porter mais d’autres propositions que l’on ne trouve pas à Joinville », motive Chantal Durand, maire-adjointe. Du 21 au 27 octobre, sera par exemple présent édu mobilier éco-responsable. « Le but, c’est de dynamiser le quartier des Canadiens, refait à neuf, pour le développer économiquement. Si le concept plait, les commerces alentours en bénéficieront également », ajoute Valérie, en charge de l’attractivité du territoire.

Depuis quelques années, les boutiques éphémères se multiplient, à l’initiative des villes qui cherchent à diversifier leur offre. Le principe est simple : chaque semaine, un artisan différente expose ses productions. La boutique est déjà meublée, pour éviter aux créateurs de se surcharger. Le loyer, ici, a été fixé à 300 euros la semaine.

Ce 7 octobre, c’est Marina Langlais, rompue aux boutiques éphémères, qui propose sa collection. « Depuis 20 ans, je sélectionne des modèles de marques françaises et italiennes, dans la collection de l’année en cours. Les prix sont réduits, étant donné que toutes les tailles ne sont pas disponibles pour chaque modèle. J’aime bien tourner, changer de ville et de clients, ne pas les attendre dans une boutique fixe. C’est un réel rendez-vous avec les habitants, que je retrouve en général tous les six mois pour leur présenter la collection été ou hiver », détaille la créatrice qui a commencé par vendre à domicile. « J’ai eu du monde depuis ce matin, c’est encourageant », se réjouit-elle. « Je ne connaissais pas le concept, je suis agréablement surprise », confie une habitante qui repart avec un ensemble. « Heureusement que je viens de croiser une amie, c’est elle qui m’a prévenue de l’ouverture de la boutique », se réjouit une autre passante.

Côté ville, on est rassuré aussi car le planning est rempli jusqu’à décembre, et suffisamment de candidats se sont inscrits pour assurer toute l’année scolaire, selon l’adjointe et la chargée de mission. « Mais c’est un travail d’organisation conséquent : il faut alterner entre les produits exposés, et jouer avec la disponibilité des créateurs, qui, eux aussi, ont des salons et des dates prévues dans d’autres boutiques », indiquent-elles.

A lire aussi :

https://94.citoyens.com/2019/le-succes-des-boutiques-ephemeres-en-val-de-marne,08-10-2019.html

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans , avec comme tags Chantal Durand, commerces,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi