Publicité
Publicité : Fête des solidarités
Urbanisme | Accueil Val de Marne (94) Joinville-le-Pont | 12/09
Réagir Par

Joinville-le-Pont: pas de polémique sur les bâtiments de l’horloge

Joinville-le-Pont: pas de polémique sur les bâtiments de l’horloge
Publicité

Le sujet ne donnera pas lieu à polémique. Ce vendredi 6 septembre, Joinville-le-Pont a exercé son droit de préemption pour reprendre les bâtiments historiques de l’horloge, sur les quais de la Marne.

De quoi pouvoir répondre sereinement au courrier adressé le lundi suivant par le groupe centriste, désormais dans l’opposition, qui demandait au maire de procéder à cette préemption, rappelant l’importance historique de ces bâtiments édifiés en 1882 et qui accueillirent dès 1886 les sociétés de canotage très en vogue à l’époque. Et les élus centristes d’évoquer aussi « la grande horloge située sur le fronton du bâtiment central » et le « caractère remarquable des vitraux et des mosaïques de ce bâtiment » ou encore l’ancien restaurant de la famille Durand.

« Ce bâtiment, nous le suivons depuis des années, et j’ai même travaillé sur les moyens de financer sa reprise, réagit le maire. Lorsque j’ai appris sa vente, je l’ai donc fait évaluer par les domaines et nous avons décidé de le préempter au prix où il avait été vendu, qui était raisonnable en raison de son état vétuste », indique l’élu. Le magistral ensemble avec vue sur les bords de Marne a ainsi été adjugé à 2,2 millions d’euros.

La rencontre avec les acquéreurs a confirmé la ville dans sa décision. « Ils souhaitaient tout raser, en raison de l’état des bâtiments, pour reconstruire un immeuble neuf. Nous aimerions réinstaller un restaurant et des espaces liés à l’histoire du canotage. Nous pensons pour cela travailler en lien avec Michel Riousset et son association le Carré des Canotiers. Mais il y a au préalable des réfections à prévoir et pour l’instant, il y a encore des locataires, entreprises et habitants, que nous allons rencontrer », indique le maire.

 

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi