Publicité
Publicité : Ordival 94
Médias | Nogent-Sur-Marne | 20/03
Réagir Par

Journalisme : le travail de Médiapart en ciné-débat à Nogent-sur-Marne

Journalisme : le travail de Médiapart en ciné-débat à Nogent-sur-Marne
Publicité

C’est par l’affaire Denis Baupin, élu écologiste soupçonné de harcèlement sexuel,  que démarre le documentaire de Naruna Kaplan de Macedo, Depuis Médiapart. «Nous sommes revenus à la base de notre travail. On entend quelque chose, on regarde si c’est vrai, on va voir», y explique Lenaïg Bredoux, détaillant l’enquête «méticuleuse» menée en croisant témoignages et éclairages, en amont de la judiciarisation du dossier. De quoi donner le ton avant d’entrer dans le moment cible du reportage : le suivi de la campagne présidentielle 2017.

Après le vote du Brexit et l’élection surprise de Donald Trump, les primaires ont chamboulé le paysage politique français, devenu soudain imprévisible, dégageant d’une pichenette les Valls, Sarkozy, Juppé et finalement Hollande, avant les rebondissements Fillon, la percée de Mélenchon et la marche triomphale de Macron. Pourquoi les journalistes n’ont-ils rien vu venir ? Comment se remettre en question ? En conférence de rédaction, François Bonnet s’interroge.  «Faut-il infiltrer le FN pour le suivre ? Cela a un côté barbouze, c’est contraire à la charte de Munich des journalistes», se demande un membre de l’équipe lors d’une autre réunion. Comment concilier le déplacement à la conférence de presse de Fillon, en pleine crise liée aux emplois de sa famille, et la rédaction du papier en quasi-temps réel ? Dans la rédaction parisienne, on se confronte et l’on se questionne sur  tous les aspects du métier, aussi bien éthiques, politiques que pratiques. Edwy Plenel, cofondateur de ce média en ligne pionnier en 2008, après avoir été le patron de la rédaction du Monde, tempère, modère ou joue les aiguillons. En parallèle, football leaks et autres sujets d’investigation continuent d’occuper chacun.

De ces histoires qui se croisent dans l’open-space du 12ème arrondissement, la documentariste, abonnée de la première heure, saisit le quotidien, le travail collectif, qui va jusqu’à l’écriture en commun d’une question cruciale à poser, les débats, la vision du métier, des scènes de rire aussi, lorsqu’une journaliste mime une scène politique croustillante. On y croise même la police, venue enquêter après que la rédaction ait reçu des menaces. On y suit cette campagne étonnante, que le journal a du reste hashtagué Rien ne se passera comme prévu, jusqu’à la dernière ligne droite et les gigas de données balancés par Wikileaks sur Macron la veille du second tour.

Ce vendredi 22 mars, Naruna Kaplan de Macedo viendra présenter son documentaire en présence de journalistes au cinéma Royal Palace de Nogent-sur-Marne, en partenariat avec le Club de la presse du Val-de-Marne. Rendez-vous est donné à 20 heures au 165 grande rue.

(94 Citoyens sera également présent)

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi