Publicité
Publicité : Ordival 94
Santé | Créteil | 11/07
Réagir Par

La chirurgie cardiaque en pointe à l’hôpital Mondor de Créteil

La chirurgie cardiaque en pointe à l’hôpital Mondor de Créteil
Publicité

L’équipe de cardiologie de l’hôpital Henri-Mondor de Créteil, l’un des CHU de l’AP-HP, vient de réaliser la première implantation française de TricValve pour insuffisance tricuspide sévère. Explications de l’hôpital…

«Les valves cardiaques sont des structures du cœur qui séparent les différentes cavités et empêchent le sang de refluer dans le mauvais sens. La valve tricuspide est la valve cardiaque qui sépare l’oreillette droite du ventricule droit. Une atteinte de cette valve, associée à un risque accru de mortalité et à une qualité de vie altérée, est à l’origine d’une insuffisance cardiaque et d’hospitalisations à répétition. Une intervention chirurgicale en vue de réparer cette fuite tricuspide est souvent à haut risque chez des patients notamment poly-pathologiques, ayant déjà subi plusieurs opérations.

L’Unité fonctionnelle de cardiologie Interventionnelle de l’hôpital Henri-Mondor AP-HP a réalisé la première implantation française de valve TricValve chez un patient âgé de 85 ans présentant une insuffisance valvulaire tricuspide inopérable et responsable d’épisodes récidivants d’insuffisance cardiaque droite. Cette intervention a été réalisée par l’équipe du Pr Teiger avec le Dr Gallet, le Dr Riant, et s’est appuyée sur l’expertise du Pr Figulla, directeur émérite du département de cardiologie de l’université Friedrich- Schiller à Iena.

La procédure a consisté, après une ponction veineuse fémorale, en l’implantation de deux stents valvés à armature autoexpansible au niveau des deux veines caves par voie percutanée sous contrôle angiographique et échographique. Elle a permis de faire disparaître les œdèmes du patient qui a pu sortir rapidement du service de cardiologie de l’hôpital Henri-Mondor AP-HP», explique l’AP-HP.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi