Santé | Accueil Val de Marne (94) Thiais | 28/10/2019
Réagir Par

La cuisine centrale Elior de Thiais épinglée pour vis et os dans la purée

La cuisine centrale Elior de Thiais épinglée pour vis et os dans la purée
Publicité

Ce samedi midi, l’émission Secrets d’info de France Inter, préparée par la cellule investigation de Radio France, a donné à écouter une enquête sidérante sur la présence d’os, vis et autres corps étrangers retrouvés dans des purées toutes préparées dans la cuisine centrale du groupe basée à Thiais, dédiée aux crèches d’Ile-de-France clientes, notamment celles de l’enseigne Babilou.

Ecouter l’émission et voir les documents (photos des objets retrouvés, réponse d’Elior, mise au point de Babilou…) mis en ligne sur le site de Radio France.

Outres les objets divers retrouvés dans les purées, à des dates s’échelonnant de mi 2018 à début 2019, des manquements à l’hygiène sont aussi constatés en interne par le groupe. Ces informations ne sont en revanche pas communiquées à l’extérieur jusqu’à ce qu’un ancien cadre dirigeant du groupe ne les livre aux journalistes, confirmées par des responsables de crèche concernées.

De Thiais à Fresnes

Suite à ces dysfonctionnements, Elior a finalement décidé de transférer ses préparations culinaires à destination des crèches dans une autre cuisine centrale, celle de Fresnes. Alors que la cuisine centrale de Thiais appartient à la ville et est mise à disposition en contrepartie d’une redevance d’un peu plus de 400 000 euros, celle de Fresnes, la plus importante du groupe, appartient à Elior. Ce déménagement est prévu pour le début de l’année 2020. Il doit s’accompagner de nouvelles mesures de sécurité, notamment la mise en place de machines à détecter les corps étrangers (l’enquête de Radio France montre du reste le débat financier sur le type de machines à détecter dans lequel le groupe souhaite investir).

 

 

La ville de Thiais indique ne pas avoir été informée par le groupe

Dans un communiqué publié ce vendredi, alors que l’enquête était déjà en ligne sur le site de France Info, la ville de Thiais a indiqué avoir appris ces incidents par voie de presse et rappelle que « la cuisine centrale de Thiais, qui a préparé ces repas, est gérée par délégation sous la responsabilité exclusive de la société Elior », et que « cette société, par convention, utilise et entretient la cuisine centrale pour ses activités extérieures, notamment la fourniture de purées dans des crèches privées, avec qui elles ont un partenariat. »

Les autorités non plus

La Direction départementale de protection des populations (DDPP) du Val-de-Marne n’a pas non plus été avertie des problèmes, a indiqué son directeur à Radio France. L’autorité n’a donc pas procédé à d’autres contrôles que les deux organisés chaque année. La dernière visite inopinée, en date de mars 2019, a conclu à une « maîtrise satisfaisante des risques de sécurité sanitaire » tout en notant quelques non-conformités, notamment des manquements aux bonnes pratiques d’hygiène, demandant à Elior de mettre en place les actions correctives nécessaires pour mise en conformité. Le niveau global d’hygiène de l’établissement a néanmoins été jugé très satisfaisant par la DDPP et eu le droit à un smiley sur le site AlimConfiance du gouvernement.

La cuisine centrale de Thiais ne fournit pas les crèches de Thiais

Par ailleurs, précise la ville, si Elior fabrique bien 2 200 repas par jour pour la ville de Thiais, sans que des incidents soient constatés, « la prestation ne concerne pas les crèches collectives, les repas étant fabriqués sur place. »

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi