Politique | Accueil Val de Marne (94) National | 06/06
Réagir Par

La députée LFI du Val-de-Marne se bâillonne dans l’hémicycle

La députée LFI du Val-de-Marne se bâillonne dans l’hémicycle
Publicité

Les députés ont adopté mardi soir la réforme du règlement de l’Assemblée Nationale à l’issue d’un débat houleux. Ce texte qui tend, selon la majorité, à mieux prendre en compte les droits de l’opposition, n’a pas convaincu les principaux intéressés, qui ont boycotté le vote, considérant qu’il bride leurs prérogatives. 

3317 amendements déposés et 91 heures siégées pour la loi ELAN, voté l’an dernier contre 28 amendements et 16 heures de débats pour la loi abolissant la peine de mort en 1981. C’est la démonstration du président de l’Assemblée Nationale, Richard Ferrand, pour justifier une profonde réforme du règlement intérieur de la chambre basse du Parlement destinée à «fluidifier, dynamiser, moderniser le travail parlementaire».

Pendant six mois, une phase de dialogue et de concertation a été engagée pour aboutir à une quarantaine de nouvelles dispositions. Elles encouragent le travail en commission plutôt qu’en séance, limitent la durée des séances pour éviter celles qui s’achèvent après minuit. Le nouveau règlement remet au goût du jour le droit de pétition, permettant aux citoyens de proposer des sujets à l’ordre du jour. Enfin, il renforce les dispositions en terme de transparence et de déontologie pour lutter notamment contre les conflits d’intérêts.

Selon la majorité, cette version renouvelée du règlement aboutit à une «meilleure prise en compte des droits de l’opposition», lui permettant notamment d’avoir un rôle plus important au sein des commissions d’enquête. Pour les groupes d’opposition, ces dispositions auront une effet inverse. Et de dénoncer une volonté de se dérober au débat contradictoire.

Sujet de crispation particulier : la réforme du temps de parole dans l’hémicycle, jusque là réparti entre les groupes parlementaires. Avant le changement de règle, LREM disposait de 15 minutes, les autres groupes détenaient 10 minutes chacun et les députés non-inscrits se partageaient 10 minutes. A présent, le temps de parole passe à 5 minutes et les groupes ne peuvent désigner qu’un seul orateur.

Trois heures de débat animé ont précédé le vote du texte ce mardi, et les députés du Val-de-Marne n’étaient pas en reste pour dénoncer le texte. «Quelle mascarade !» a résumé le député LR de la 8e circonscription, Michel Herbillon, qui a réagi plusieurs fois aux arguments de la majorité. C’est  toutefois l’intervention de Mathilde Panot, députée LFI de la 10e circonscription qui a le plus marqué les esprits. «Référendum citoyen, révocation des élus, reconnaissance du vote blanc, voici l’horizon que nous devons donner au pays. Mais vous, vous ne faites toujours, et inlassablement, qu’un seul geste en direction du peuple : vous le bâillonnez», a-t-elle conclu en mettant symboliquement une écharpe devant sa bouche.

Tous les députés de l’opposition ont ensuite quitté l’hémicycle pour ne pas prendre part au vote. Le texte a été adopté par 347 députés dont les parlementaires LREM et Modem du Val-de-Marne, Jean-Jacques Bridey, Frédéric Descrozailles, Albane Gaillot, Guillaume Gouffier-Cha, Jean-François Mbaye et Maud Petit. Un peu plus tard, sur sa page Facebook, le député PS Luc Carvounas, de la 9e circonscription a publié un long texte pour fustiger le nouveau règlement. «Cette réforme est dans la droite ligne du combat que mène Emmanuel Macron et LREM contre l’ensemble des contre-pouvoirs : le Parlement, les collectivités locales, les syndicats, la presse et les associations…»

https://twitter.com/MathildePanot/status/1135945412462993409

 

 

 

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Un commentaire pour La députée LFI du Val-de-Marne se bâillonne dans l’hémicycle
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi