Education | Paris | 26/08/2019
Réagir Par

La première université d’été des enseignants au bois de Vincennes

La première université d’été des enseignants au bois de Vincennes © WCC Carol Dumousseau

Démarches pédagogiques «émancipatrices», laïcité, école et territoire, enseignement professionnel… voilà quelques uns des sujets à l’ordre du jour de l’université d’été des enseignants organisée du 26 au 28 août à la Cartoucherie, dans le bois de Vincennes.

Une initiative portée par différents syndicats (CGT Éduc’action, CNT-FTE, SNES-FSU, SNESUP-FSU, SNFOLC, SUD Éducation…), associations ou collectifs comme les Stylos rouges, et soutenue matériellement par les théâtre du Soleil, de l’Aquarium et de la Tempête qui accueillent l’événement, les syndicats et des collectivités comme les mairies de Fontenay, Montreuil, Paris 12 ou encore le conseil départemental du Val-de-Marne. Objectif d cette manifestation qui n’est pas organisée par le ministère de l’Education nationale : prolonger les mouvements qui se sont opposés aux réformes du ministre Jean-Michel Blanquer durant l’année scolaire précédente. 

«Les objectifs de cette université d’été sont triples : fixer un rendez-vous par delà la période estivale, prolongeant les luttes en cours quel que soit leur résultat,  reprendre la main sur notre métier et ne plus le laisser à une technocratie éloignée de nos classes, et enfin, le plus important et ce qui nous demandera le plus grand effort, déterminer un nouveau cadre idéologique et pédagogique pour nos écoles, nos collèges, nos lycées et nos universités», annoncent les organisateurs.

Télécharger le programme

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
2 commentaires pour La première université d’été des enseignants au bois de Vincennes
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi