Développement économique | Territoire T11 | 13/06
Réagir Par

Lancement du Bassin Emploi-Formation du territoire Grand Paris Sud Est Avenir

Publicité

Le comité de pilotage élargi de lancement du Bassin emploi-formation Grand Paris Sud Est Avenir s'est tenu ce mercredi 12 juin en préfecture.

Pour rappel, les bassins d’emploi ont été initiés en 2016 par la Région et l’Etat pour tenter de mieux faire coïncider l’offre et la demande d’emploi sur un territoire via notamment des projets de développement économique. Situé au centre du Val-de-Marne, le territoire Grand Paris Sud Est Avenir, le plus étendu en raison de son vaste plateau briard, compte plus de 20 000 entreprises et près de 112000 emplois, dont la moitié sont concentrés à Créteil. Le taux de chômage de 13,3 % dépasse la moyenne régionale (12,8%). Près de 38 % des emplois relèvent de l’emploi public, contre 20 % à l’échelle régionale.

«Le bassin connaît toutefois une dynamique entrepreneuriale forte avec un taux de création d’entreprises de 17 % (15 % pour toute l’Ile-de-France). Les secteurs de la santé (avec 5 établissements hospitaliers), de la construction et du BTP (présence d’entreprises comme Valentin, BIR ou encore Engie INEO), ainsi que l’ESS et de la logistique (avec notamment le port de Bonneuil) sont particulièrement représentés», détaille la préfecture.

Composé des services de l’État, du territoire, du Conseil départemental et du Conseil régional, ainsi que des acteurs de l’emploi, de la formation et du développement économique locaux, ce premier comité élargi a priorisé plusieurs pistes de travail comme «l’accès à la formation et l’emploi des demandeurs d’emploi, la réponse aux besoins de compétences et de recrutement des entreprises, le soutien au développement de l’Économie Sociale et Solidaire, et enfin offre de services aux entreprises», indique la préfecture.

 

 

A lire aussi :

L’agro-alimentaire: un enjeu stratégique pour Grand Paris Sud Est Avenir

Noiseau : l’agro-quartier économique télescopé par le projet de prison

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi