Gouvernance | Accueil Val de Marne (94) Grand Paris | 19/02/2019
Réagir Par

Le Ceser pointe les plus et les moins de l’application du schéma directeur d’Ile-de-France

Le Ceser pointe les plus et les moins de l’application du schéma directeur d’Ile-de-France © https://www.geoportail.gouv.fr/

Le Ceser (Conseil économique, social et environnemental régional) a évalué minutieusement la mise en oeuvre du Sdrif (Schéma directeur Ile-de-France) voté par le Conseil régional en 2013 pour mieux coordonner les politiques d’aménagement et de développement économique et environnemental à l’échelle régionale.

Il en résulte notamment une progression du développement de logements très encourageante, qui bénéficie aussi à l’emploi dans le secteur de la construction. Le Ceser pointe en revanche un écart croissant entre l’offre et la demande de logement social ainsi que des disparités économiques qui restent criantes entre Est et Ouest. Il pointe également une difficulté à développer le polycentrisme. “ Même s’il faut noter positivement l’affirmation des grandes polarités structurantes autour de Paris (Saclay, Versailles-St Quentin, St-Denis-Pleyel Roissy, Marne-la-Vallée), la concentration des bureaux, y compris par renouvellement du parc s’effectue toujours au profit du quartier central des affaires autour de l’ouest parisien et de la Défense.”

Le Ceser s’inquiète par ailleurs de financement des interconnexions entre les futures gares du Grand Paris Express et le réseau existant, alors que l’Etat ne s’est engagé qu’à hauteur de 30%, ou encore du grignotage des terres agricoles. Beaucoup d’autres questions sont pointées par le Ceser dans ce rapport d’une centaine de pages. “L’appropriation du SDRIF par les acteurs publics est réelle, ses principaux objectifs sont pris en compte. Néanmoins des fragilités ont été repérées tout particulièrement en terme de logement social, d’emploi, de mobilité, de développement équilibré et solidaire du territoire régional. Les inégalités sociales et territoriales ne se réduisent guère. Notre conviction est qu’une mise en oeuvre plus efficace du SDRIF peut contribuer à dépasser ces difficultés. Nous souhaitons que les pistes d’action que nous avons dégagées puissent être une aide en ce sens”, résume l’institution. Ce rapport accompagne un avis motivé d’une vingtaine d’articles.

Télécharger le rapport

Télécharger l’avis

A lire aussi :

Ile-de-France : le logement social à la peine

Grand Paris : dernière ligne droite pour le Sdrif 2030

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi