Transports | Val de Marne | 26/03
Réagir Par

Le Rassemblement national fustige Grand Paris Express et Téléval

Le Rassemblement national fustige Grand Paris Express et Téléval © FB
Publicité

Les élus Rassemblement National Ile-de-France réclament l'abandon ou la suspension des grands projets de transports destinés à désenclaver les quartiers de banlieue, à l'instar du Grand Paris Express. Ils tenaient ce lundi une conférence de presse dans le Val-de-Marne pour s'en expliquer. L'occasion également de fustiger le Téléval.

«C’est bien beau de lancer des projets pharaoniques, mais pendant ce temps, l’État se désengage, la dette d’Île-de-France Mobilités (IDFM) explose et les schémas directeurs des lignes de RER sont loin d’être bouclés», déplore Audrey Guibert, conseillère régionale RN siégeant au conseil d’administration d’IDFM. Citant le rapport de la Cour des comptes de 2016 qui pointait l’état vieillissant des infrastructures, et rappelant la catastrophe ferroviaire de Brétigny-sur-Orge ou l’endommagement du plancher d’un RER C à Ablon-sur-Seine par une éclisse, les élus réclament de mettre le paquet uniquement sur les infrastructures existantes. «Nous allons connaître d’autres accidents si le problème n’est pas traité rapidement», s’alarme Audrey Guibert.

Pour le Rassemblement National, les ressources humaines et financières sont aujourd’hui accaparées par le Grand Paris Express. «Depuis le début des chantiers, nous constatons sur le terrain une forme d’amateurisme de la Société du Grand Paris, incapable de gérer les aléas et générant des nuisances pour les riverains et les commerçants. La région a même du débloquer une enveloppe de 100 millions d’euros parce qu’ils n’avaient pas pensé à faire les interconnexions avec le réseau actuel», fustige Gaëtan Marzo, délégué départemental RN et conseiller municipal de Créteil. Les élus demandent une gestion «en bon père de famille» des lignes en chantier et la suspension de celles qui ont déjà été repoussées.

Pour rappel du contexte, le métro Grand Paris express doit compléter le réseau de transports public parisien en créant notamment une ligne périphérique évitant de repasser systématiquement par le centre de Paris pour aller d’une ville de banlieue à l’autre. En parallèle de ce chantier du futur métro, un plan de modernisation des lignes existantes du RER est également en cours de déploiement, lui aussi financé par la Société du Grand Paris.

 

 

Au plan local, c’est le Câble A Téléval, dont l’enquête publique vient de démarrer, qui suscite la colère des élus RN. «C’est un projet stupide qui ne fonctionnera pas. Jamais vous ne ferez monter des usagers qui ont le vertige à plusieurs dizaines de mètre de hauteur», défie le représentant Val-de-Marnais du RN qui compte participer à l’enquête publique en déposant un contre-projet. «Le projet actuel du Téléval propose de tout centraliser à Créteil Pointe du Lac mais la ligne 8 est calamiteuse. Nous pensons qu’il faudrait créer cette centralité autour de la station de RER D Créteil Pompadour avec des liaisons de bus en site propre jusqu’à Limeil et Valenton», détaille l’élu, admettant n’avoir pas calculé le coût d’un tel projet.  Les porteurs du projet  Téléval ont pour leur part motivé dans le dossier d’enquête publique que la solution téléphérique était moins coûteuse à mettre en place qu’une voie de bus en site propre.

A lire : 

Enquête publique: Câble A Téléval, 1er téléphérique d’Ile-de-France

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

52 commentaires pour Le Rassemblement national fustige Grand Paris Express et Téléval
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi