Transports | Accueil Val de Marne (94) Val de Marne | 24/10
Réagir Par

Téléphérique Téléval-Câble A déclaré d’utilité publique: les élus se réjouissent… ou attaquent

Téléphérique Téléval-Câble A déclaré d’utilité publique: les élus se réjouissent… ou attaquent © IDFM
Publicité

Raymond Le Deun, préfet du Val-de-Marne, a signé ce mardi, l’arrêté portant déclaration d’utilité publique du premier téléphérique urbain d’Île-de-France, le Téléval-Câble A. Si beaucoup se réjouissent, le maire de Créteil a décidé d’attaquer.

Cette signature intervient deux semaines après la validation finale du projet de Téléval-Câble A par le conseil d’administration d’Île-de-France Mobilités (IDFM), le maître d’ouvrage du projet. Le futur téléphérique urbain doit relier Villeneuve-Saint-Georges à Créteil Pointe-du-lac en passant par Valenton et Limeil-Brévannes.

IDFM va désormais pouvoir lancer, d’ici la fin de l’année, la procédure de consultation du futur marché global pour la conception et la réalisation de l’ensemble du projet. Le maître d’ouvrage, qui développe là une infrastructure inédite dans la région, assure respecter le calendrier mais est incapable pour l’heure de communiquer sur la durée de cette consultation et des futurs travaux. «Cela risque d’être un peu long. Ce sera en fonction de ce que les entreprises nous répondront et du calendrier qu’elles nous proposeront», explique l’opérateur.

Île-de-France Mobilités explique également qu’elle mettra dans le cahier des charges de sa consultation les deux réserves émises lors de la commission d’enquête.

 

 

Réactions enthousiastes

Les élus locaux, eux, affichent leur satisfaction. « Le Téléphérique Câble-A est un projet un structurant pour la ville de Limeil-Brévannes mais aussi pour le territoire. Ce nouveau mode de transport innovant et révolutionnaire, permet de désenclaver des zones où il n’existe pas ou très peu de transports collectifs pour les connecter à d’autres solutions de transports », se réjouit Françoise Lecoufle, maire LR de Limeil-Brévannes, évoquant une « nouvelle dynamique territoriale ».

« Il s’agit d’une décision historique ! » se félicite également le collectif Vite le Téléval. « Après le succès considérable des concertations de 2013 et 2016, l’enquête publique du printemps 2019 a confirmé le soutien populaire exceptionnel dont bénéficie le projet avec 1 100 avis, de nombreux soutiens des acteurs associatifs, économiques, culturels… et 4 587 signatures pour le Téléval recueillies ! », rappelle le collectif pour qui ce nouveau téléphérique est une mesure de « justice sociale ». Et de réclamer, en attendant la mise en service du téléphérique : « des améliorations sensibles du réseau de bus du secteur. »

Laurent Cathala prêt à « tous les recours »

Le maire PS de Créteil, Laurent Cathala, a en revanche fait part de son désaccord et déjà annoncé qu’il utiliserait « tous les recours possibles » contre cette décision, qu’il s’agisse de recours gracieux ou en justice. L’édile entend argumenter sur les nuisances sonores et visuelles à proximité des immeubles du quartier des Sarrazins, l’insertion de la gare sur l’ouvrage d’art qui relie le quartier du Port à celui du Mont-Mesly, ainsi que l’enclavement de la zone d’activité Europarc et des immeubles des Sarrazins du fait de l’implantation des pylônes modifiant la circulation dans le quartier.

Retrouvez tous nos articles sur le Téléval

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
13 commentaires pour Téléphérique Téléval-Câble A déclaré d’utilité publique: les élus se réjouissent… ou attaquent
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi