Santé | Accueil Val de Marne (94) Val de Marne | 10/10
Réagir Par

Les 17 parlementaires du Val-de-Marne alertent sur l’avenir de Sanofi

Les 17 parlementaires du Val-de-Marne alertent sur l’avenir de Sanofi
Publicité

C’est un unisson exceptionnel. Tous les députés et sénateurs du Val-de-Marne ont signé un courrier commun pour alerter les ministres sur la situation de Sanofi recherche et développement en France, et en particulier dans le département.

« Depuis 2008, plus de 4500 emplois ont été supprimés sur les 30 000 du groupe, dont 2500 en R&D qui constitue pourtant le cœur du métier. La direction de Sanofi a, en effet, décidé d’axer l’essentiel de son activité sur la biotechnologie et d’abandonner le secteur recherche « de petites molécules ». De ce fait, Sanofi se désengage d’axes thérapeutiques majeurs en termes de santé publique (anti-infectieux, cardiologie , neurologie, maladie Alzheimer…) Alors qu’en 2008, notre pays comptait 11 sites de R&D Pharma, ils ferment les uns après les autres, il n’en reste plus que 4 aujourd’hui », s’alarment les parlementaires* dans une missive adressée à Agnès Buzyn, ministre de la Santé, Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des finances et Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des comptes publics.

300 emplois menacés en Val-de-Marne

« Au début de l’été, nous avons appris que le site de Vitry-Alfortville, situé dans notre département, était fortement impacté dans le cadre d’un plan qui conduirait à la suppression de 299 emplois et à sa fermeture. Depuis, avec les salariés, les organisations syndicales, les maires et élus locaux, nous nous mobilisons pour que ce site et les activités indispensables au développement du médicament soient maintenus. Notre département est particulièrement impacté par ces plans successifs de restructuration, puisque à la fermeture du site d’Alfortville et l’appauvrissement de la recherche chimique sur Vitry, s’ajoute à la suppression de plusieurs centaines d’emplois sur Gentilly », poursuivent les élus.

Risque de pénurie de médicaments ?

« Au niveau national et d’une manière plus générale, l’inquiétude est grande et nous craignons qu’à très court terme, la France se trouve dans une situation de dépendance vis-à-vis des autres pays pour s’approvisionner en médicaments. C’est le devenir d’une industrie majeure pour le pays et l’indépendance thérapeutique de la France qui est en jeu », préviennent les sénateurs et députés, rappelant que dans un contexte de pénurie de médicaments et de ruptures de traitements faute de stocks, « il est de la responsabilité de l’Etat de mettre un terme à ce sacrifice industriel ».

Aides publiques en France, production en Chine

Et de rappeler que Sanofi, première entreprise pharmaceutique en France, « bénéficie de 130 à 150 millions d’euros, chaque année, en termes d’aides publiques », mais est en train de disparaître du territoire pour sa production comme sa recherche, privilégiant des destinations comme la Chine ou l’Inde.

Les élus réclament une table ronde

Les parlementaires réclament une table ronde réunissant la direction de Sanofi France, les organisations syndicales et tous les parlementaires concernés.

*Les parlementaires du Val-de-Marne.
Sénateurs et sénatrices : Christian Cambon (LR), Laurence Cohen (PCF), Laurent Lafon (UDI), Catherine Procaccia, Pascal Savoldelli (PCF), Sophie Taillé-Polian (Génération.S)
Députées et députés : Jean-Jacques Bridey (LREM), Gilles Carrez (LR), Luc Carvounas (PS), Frédéric Descrozaille (LREM), Albane Gaillot (LREM), Guillaume Gouffier-Cha (LREM), Michel Herbillon (LR), Jean-François Mbaye (LREM), Mathilde Panot (LFI), Maud Petit (Modem), Laurent Saint-Martin (LREM),

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

4 commentaires pour Les 17 parlementaires du Val-de-Marne alertent sur l’avenir de Sanofi
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi