Publicité
Publicité : Ordival 94
Finances locales | Val de Marne | 17/04
Réagir Par

Les taux d’impôts locaux 2019 par ville du Val-de-Marne

Les taux d’impôts locaux 2019 par ville du Val-de-Marne © Unclesam
Publicité

Les 47 villes du Val-de-Marne avaient jusqu’au 15 avril pour voter définitivement leur budget et taux d’imposition 2019. Si 5 communes avaient augmenté leurs taux en 2018, une seule a dû s’y résoudre cette année tandis que 3 villes ont en revanche amorcé une diminution.

Il est vrai que les bases qui servent au calcul du montant des impôts ont été revalorisées cette année de 2,2% par la loi de finance au lieu de 1,1% en 2018 et de 0,4% en 2017, ce qui augmente automatiquement la facture même sans augmenter les taux. Pour précision, la base est égale à la moitié de la valeur locative cadastrale, laquelle dépend du type de bien, de sa surface, de son confort et encore son environnement. Les bases par habitant varient beaucoup d’une ville à l’autre et en 2017, elles étaient par exemple de 2738 à Saint-Mandé (pour la taxe d’habitation) contre 941 pour Villeneuve-Saint-Georges.

Alors que le budget 2019 est le dernier obligatoirement voté avant les municipales de 2020, 46 communes sur 47 n’ont pas augmenté leurs taux. Trois les ont même baissés à l’instar de Marolles-en-Brie où l’on a décidé de compenser l’augmentation des bases en diminuant le taux de la taxe d’habitation de 3,32%. Valenton a également diminué sa taxe d’habitation de 1,52%. A Villiers-sur-Marne, c’est le taux de la taxe foncière qui a diminué de 6,15 %, passant de 24,4 % à 22,9 %. Une diminution motivée par une augmentation de la population et que le maire espère poursuivre avec la croissance qui sera gérée par le projet Marne Europe. Seule commune contrainte d’augmenter sa fiscalité, Vitry-sur-Seine a équilibré la progression entre les deux taxes qui prennent chacune 1,81%. «Compte-tenu du cadre contraignant que nous impose l’État à l’égard de nos finances ( baisse des dotations de 30 millions d’euros en 5 ans soit l’équivalent de deux groupes scolaires ; limitation de l’évolution de nos dépenses de fonctionnement à 1,275 % par an); il nous faut trouver des marges de manœuvre pour préparer l’avenir et accompagner la réalisation de nombreux projets essentiels à l’amélioration du cadre de vie des Vitriots, notamment en termes d’équipements publics (ZAC OIN aux Ardoines; opération NPRU « Cœur de Ville »…). Il a dont été décidé une hausse maîtrisée de notre fiscalité locale dont les niveaux – précisons-le – restent néanmoins en dessous des moyennes départementales et nationales», explique la ville.

Ci-dessous le détail des taux de taxes d’habitation et de foncier bâti par ville du Val-de-Marne, en pourcentage.

(Le tableau est téléchargeable en format PDF ci-dessous, pour les abonnés)

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi