Transports | Champigny-sur-Marne | 07/02
Réagir Par

Ligne 15 Est du Grand Paris Express : le patron de la SGP a rencontré les élus

Publicité

Thierry Dallard, président du directoire de la Société du Grand Paris (SGP) et les directeurs en charge de la ligne 15 Est du Grand Paris Express ont rencontré ce mercredi 6 février, l’association de promotion de la ligne 15 Est (APPL15) lancée par les élus de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne en juillet 2018, depuis le siège du territoire Est Ensemble. 

A lire aussi : Rabotage du Grand Paris Express : l’ire des élus

A l’époque, les élus réagissaient au renvoi à 2030 de la réalisation de la ligne. Depuis, de nouvelles inquiétudes se sont ajoutées avec la possible remise en question de l’interopérabilité entre les lignes 15 Sud et 15 Est à Champigny-sur-Marne, qui obligerait à effectuer un changement pour aller par exemple de Créteil à Fontenay. Autant de sujets dont il a été question lors de la rencontre organisée hier.

Prochaines étapes sur la 15 Est

«A cette occasion, il a été réaffirmé que la réalisation de la ligne 15 Est avait été confirmée par le gouvernement en février 2018 avec un objectif de mise en service en 2030. Ce calendrier sera affiné au cours des prochains mois et présenté lors du prochain comité de tronçon de la ligne 15 Est, regroupant l’ensemble des élus concernés par le projet, et prévu en juin 2019. Cette ligne est d’ores et déjà engagée avec des premiers travaux de génie civil au sud pour la gare de Champigny Centre et au nord avec le creusement d’une partie du tunnel et les travaux de la gare Stade de France qui commenceront à l’été 2019. Par ailleurs, l’enquête publique pour l’obtention de l’autorisation environnementale est prévue du 15 mars au 15 avril 2019 et les acquisitions foncières se poursuivent avec la tenue d’enquêtes parcellaires dès le printemps 2019», communique la SGP.

 

 

Interopérabilité : la méthode de concertation sera présentée le 20 février

«Concernant les inquiétudes suscitées par l’annonce d’un « Plan d’économie de 10% » par le gouvernement en février dernier, La Société du Grand Paris a rappelé qu’il s’agit avant tout d’une démarche classique d’optimisation de projet qui permettra de renforcer les provisions mobilisables pour faire face aux aléas et ainsi sécurisera durablement le projet. La Société du Grand Paris a rappelé que ces optimisations font systématiquement l’objet d’une concertation avec les acteurs concernés dont les élus locaux, avant d’être décidées. C’est en particulier le cas pour le débat autour de l’interconnexion entre la ligne 15 Est et 15 Sud à Champigny : la Société du Grand Paris a réitéré sa volonté de mener une réflexion partagée et un dialogue approfondi avec l’ensemble des parties prenantes. La méthode de concertation, prévue au printemps 2019, s’appuiera sur des experts qualifiés extérieurs à la Société du Grand Paris et sera présentée au conseil de surveillance du 20 février prochain», détaille la SGP dans son communiqué.

A Champigny-sur-Marne, un Conseil municipal extraordinaire est prévu ce samedi 9 février à 10 heures au gymnase Tabanelli pour évoquer la question de l’interopérabilité.

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi