Education | Villejuif | 21/01
Réagir Par

Manifestation contre le projet de fusion d’écoles à Villejuif

Publicité

Le SNUDI-FO et le SNUipp-FSU de Villejuif lancent une pétition et appellent à manifester ce vendredi 25 janvier à 17 heures devant la mairie, pour s'opposer à un projet de fusion des écoles maternelle et élémentaire du groupe scolaire Paul-Vaillant-Couturier, qui conduirait à la perte d'un des deux postes de direction. Un projet annoncé par l'Inspection.

« Ce projet aboutirait à un seul directeur pour un effectif global de 525 élèves et 21 classes dont une UPE2A ; ce qui constituerait un précédent dans notre département. Nous voulons garder deux écoles à taille humaine : une école maternelle avec son directeur et une école élémentaire avec sa directrice. Nous voulons retrouver des décharges de direction adaptées (décharge totale en élémentaire et une demi-décharge en maternelle) permettant une gestion correcte de chaque école. Nous voulons qu’enfin les difficultés spécifiques au quartier – pourtant reconnues par tous – soient prises en compte par une baisse réelle des effectifs dans les classes (25 élèves par classe en maternelle et 23 élèves par classe en élémentaire) », plaident les syndicats qui rappellent « que la circulaire n°2003-104 du 3 juillet 2003 précise pourtant à propos des fusions d’écoles : « (…) La fusion de deux écoles comporte nécessairement la fermeture de l’une d’elles et, le cas échéant, une modification de l’implantation des classes issues de la fusion. Une décision de la commune concernée est nécessaire dans tous les cas. Toutefois, dans la mesure où la réunion de deux écoles implique la suppression d’un emploi de directeur, une telle décision ne peut être prise qu’en étroite concertation entre l’inspecteur d’académie, directeur des services départementaux de l’éducation nationale, et la municipalité. La fusion de deux écoles, et en particulier d’une école maternelle et d’une école élémentaire, ne doit pas conduire à créer un ensemble d’une taille trop élevée, notamment en zone d’éducation prioritaire, et ne doit pas avoir pour effet de remettre en cause la spécificité de l’école maternelle. »

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi