Mouvement social | Accueil Val de Marne (94) Vitry-sur-Seine | 14/11
Réagir Par

Manifestation de soutien à Vitry pour la grève des sous-traitants sans papiers de Chronopost

Manifestation de soutien à Vitry pour la grève des sous-traitants sans papiers de Chronopost
Publicité

Cinq mois après le déclenchement de la grève des travailleurs sans-papiers de sous-traitants de l’agence Chronopost d’Alfortville, la mobilisation se poursuit pour obtenir des régularisations. Une manifestation de soutien est organisée ce jeudi après-midi à Vitry-sur-Seine.

Le collectif des travailleurs sans-papiers de Vitry-sur-Seine ainsi que les organisations syndicales Sud PTT, Solidaires 94 et CNT-SO organisent ce jeudi à 17 heures devant le centre des impôts de Vitry-sur-Seine, 84 rue Camille Groult, une manifestation de soutien aux grévistes de l’agence Chronopost d’Alfortville. Cette manifestation doit ensuite se terminer par un meeting salle Robespierre, sur la dalle (allée du Puits Farouche). Cet événement, qui marque les cinq mois du début de la mobilisation a reçu le soutien du Nouveau parti anticapitaliste, de Lutte Ouvrière, du PRCF 94, du PCF de Vitry-sur-Seine, de la France insoumise de Vitry-sur-Seine ainsi que de la CGT TEFP 94.

Pourquoi avoir choisi le centre des impôts de Vitry-sur-Seine ? « Pour commémorer le dixième anniversaire de l’occupation de cette agence par le collectif des travailleurs sans-papier de Vitry-sur-Seine en solidarité avec les conditions déplorables de centaines de travailleurs sans-papiers du secteur du nettoyage, de la restauration, du bâtiment ou de la voiries », indique le collectif. Cette occupation avait durée trois mois avant que la police ne procède à l’évacuation du piquet. «Des dossiers ont été déposés par la suite, mais la préfecture, n’étant plus sous la pression d’un campement soutenu par la population, n’a délivré qu’une quinzaine de titres», explique le collectif qui établit un parallèle avec la situation des grévistes de l’agence Chronopost d’Alfortville.


Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi