Animaux | Ivry-sur-Seine | 21/05
Réagir Par

Menace de représailles après l’évacuation d’un cirque à Ivry-sur-Seine

Publicité

Délogé de l'ancien site des entrepôts BHV à Ivry-sur-Seine, à peine 48 heures après son installation, des circassiens menacent la municipalité de représailles. «Ce n'est pas à l'échelle locale mais nationale que l'on peut résoudre le problème. Il manque aujourd’hui un cadre législatif global défini par le gouvernement, pour garantir à la fois l’avenir des activités de forains et le respect du bien-être animal», assure-t-on au cabinet du maire.

Une caravane de véhicules colorés a débarqué jeudi dernier sur l’ancien site des entrepôts BHV dans le quartier d’Ivry Port. Dépourvu d’autorisation, le cirque Zavatta avait prévu de rester sur place pendant un mois pour proposer son spectacle avec ses artistes et ses animaux. L’aménageur SADEV 94, propriétaire de l’emprise, en a demandé l’évacuation. Deux jours plus tard, après un face-à-face tendu entre avec les forces de l’ordre, le cirque a quitté les lieux. «Habituellement, ça n’est jamais aussi rapide. Cette fois-ci, nous pensons que les services de l’Etat se sont hâtés parce qu’il y a un bidonville de 300 personnes également installé sur cette zone, vivant dans des conditions extrêmement précaires en termes de sécurité», estime-t-on au cabinet du maire.

Les écologistes, eux, avaient réagi en organisant une manifestation contre la présence de ce cirque dès le jeudi 16 mai pour protester contre le sort des animaux sauvages trimbalés par ce dernier, rappelant que la ville a adopté un arrêté en ce sens. «L’enfermement et le dressage des animaux par la contrainte ne peuvent plus constituer un spectacle. Nous rappelons notre attachement aux arts du cirque mais sans animaux et sans exploitation à l’instar du cirque 100 % humain d’André Joseph Bouglione. 23 pays Européens interdisent désormais ces tristes représentations. Nous demandons comme une grande majorité des Français.e.s et en soutien des associations mobilisées que la France adopte une loi interdisant la présence d’animaux sauvages dans les cirques afin d’organiser leur orientation vers des réserves adaptées à leurs besoins», motivait le groupe EELV local, à l’initiative de la manifestation.

Petite corporation itinérante très liée grâce aux réseaux sociaux, les circassiens ont appelé à des représailles contre la municipalité. «A tous les cirques de la région, nous sommes victimes, il faut bien le dire, d’une intolérance envers l’itinérance. Une opération de manifestations est prévue très bientôt à Ivry-sur-seine. Plusieurs actions seront prévues avec les poids lourd, à pied, et avec les véhicules de pub (…) Nous ferons un passage sur les périphériques parisiens pour faire part de notre colère, nous allons rendre visite à certains animalistes avec la même courtoisie qu’ils utilisent envers nous. Chaque personne doit venir défendre sa profession avec les risques que cela implique». Tel est le mot d’ordre partagé en ligne par les familles de circassiens, soutenus par les forains, qui espèrent rassembler 200 camions.

 

 

Si aucune menace n’a directement été adressée au maire, le cabinet a tenté de mettre les choses au clair en expliquant aux circassiens qu’ils ne devaient pas se tromper de cible. «La ville d’Ivry a adopté, il y a deux ans, un vœu sur proposition du groupe EELV puis a pris un arrêté pour interdire l’exploitation des animaux sauvages. A côté de cela, nous sommes attachés à la tradition foraine et circassienne qui contribue à l’animation de nos villes populaires. Ce n’est pas à l’échelon local que l’on va résoudre cette situation mais à l’échelle de l’État. Le gouvernement doit adopter une position claire pour résoudre cette équation et garantir à la fois l’avenir des activités de forains et le respect du bien-être animal», réagit la ville.

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags Animaux, Bidonville, , , entrepôts BHV, , Ivry-sur-Seine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi