Mouvement social | Accueil Val de Marne (94) Val de Marne | 16/12/2019
Réagir Par

Mobilisation en Val-de-Marne: une semaine « décisive » selon les syndicats

Mobilisation en Val-de-Marne: une semaine « décisive » selon les syndicats

(mis à jour mardi 17 décembre) Depuis le début du mouvement social contre la réforme des retraites le 5 décembre, les actions s’enchaînent quotidiennement dans le Val-de-Marne, de la grève des enseignants aux blocages de dépôts de bus jusqu’aux blocus lycéens. Ce mardi, des AG se tiennent un peu partout avant le départ pour la place de la République.

La fin de de la semaine dernière a été crescendo dans le mouvement social en Val-de-Marne, avec des actions lycéennes qui ont donné lieu à une trentaine d’interpellations de police.

Le lycée Branly de Nogent-sur-Marne bloqué lundi, Romain Rolland mardi

Ce lundi, la matinée a commencé par quelques actions ça et là, comme le blocage du dépôt de bus de Créteil Pompadour et quelques rassemblements devant des lycées. Un seul, le lycée Edouard Branly de Nogent-sur-Marne, a été complètement bloqué durant le début de la matinée mais des poubelles ont aussi été brûlées devant le lycée Mistral à Fresnes, donnant lieu à quelques interpellations.

Ce mardi matin, des blocus ont été organisés au lycée Jean Macé de Vitry-sur-Seine (photo de une), Apollinaire de Thiais, Mansard à Saint-Maur et Mistral à Fresnes tandis que celui de Romain Rolland à Ivry-sur-Seine a été bloqué complètement.

Au pont de Charenton-le-Pont ce lundi, professeurs du lycée Schuman et soignants des Hôpitaux de Saint-Maurice se sont aussi retrouvés pour tracter ensemble, déroulant une banderole géante au-dessus de l’A4, que les automobilistes coincés dans les bouchons ont eu tout le loisir d’admirer.

« Je devais partir à 62 ans avec 1800 euros. Avec la réforme ce sera 1440 euros à 64 ans, dénonce David François, infirmier. Et que dire des aides soignantes qui devaient partir à 57 ans grâce à leur régime spécial et vont devoir partir 64 ans avec 1060 euros alors qu’elles ont le dos cassé à 50 ans! » s’indigne le délégué CGT. « Je souhaite que les agents de la RATP tiennent le plus longtemps possible », poursuit le soignant.

Dans les écoles et lycées, un certain nombre de professeurs sont en grève depuis le 5 décembre mais d’autres ont repris les cours avant un nouveau débrayage ce mardi 17 décembre. « Ce mardi, la mobilisation devrait être comparable à celle du 5 décembre. Dans notre établissement, nous prévoyons 80% de professeurs grévistes et la vie scolaire sera fermée », indique Julien Plaisant, prof au collège Henri Wallon d’Ivry-sur-Seine et délégué Sud Education. « Nous réfléchissons aussi aux actions que nous pourrions mener pendant les vacances scolaires pour soutenir nos collègues de la RATP », ajoute le professeur. Un peu partout, des AG sont déjà prévues le matin comme à Ivry-sur-Seine où une AG intersyndicale et interprofessionnelle est organisée le matin en mairie. Ensuite, le RDV est donné place de la République pour rejoindre la Nation.

« Nous avons affrété 36 cars mais le coût n’est pas neutre », indique Cédric Quintin, secrétaire de la CGT 94. La FSU 94 a aussi prévu des cars. Pour ceux qui n’auront pas de place, sera covoiturage, marche ou vélo. « Moi j’irai à pied », témoigne David François.

Après le 17 décembre

Au-delà du mardi 17 décembre, d’autres actions sont déjà en préparation. Après des manifestations intersyndicales à Ivry-sur-Seine et Vitry-sur-Seine la semaine dernière, d’autres sont prévues cette semaine à Champigny-sur-Marne ce mercredi 18 décembre, Choisy-le-Roi – Chevilly-Larue et Arcueil- Gentilly – Le Kremlin-Bicêtre jeudi 19 décembre. « Cette semaine sera décisive pour le mouvement, nous appelons à un blocage total et massif pour obtenir le retrait du projet, et les annonces qui sortiront dans doute ce mardi à propos de l’âge pivot ne suffiront pas », prévient Cédric Quintin.

Article mis à jour le mardi 17 décembre à 10 heures.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
5 commentaires pour Mobilisation en Val-de-Marne: une semaine « décisive » selon les syndicats
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi