Politique locale | Joinville-le-Pont | 19/02
Réagir Par

Municipales 2020 à Joinville-le-Pont : Tony Renucci tisse sa toile

Municipales 2020 à Joinville-le-Pont : Tony Renucci tisse sa toile
Publicité

Les municipales de 2020 à Joinville-le-Pont, Tony Renucci, en charge de la communication du candidat socialiste Jean-François Clair en 2014, y pense depuis déjà un moment et sa campagne, il l’a commencée à sa façon depuis déjà plus d’un an, en lançant le mouvement local Génération Joinville.

Sans parti politique, ayant quitté le PS sans rejoindre d’autre mouvement, le trentenaire peut compter sur le soutien d’élus restés au PS comme Jean-François Clair (voir article précédent sur le lancement du mouvement en janvier 2018), ou qui ont quitté le partie à la rose, mails il vise surtout à élargir son audience.

Comme tous les candidats aspirant à battre le pavé des municipales l’année prochaine, il mise sur une liste citoyenne au-delà des étiquettes, et, à l’instar de challengers dans d’autres communes, il multiplie pour cela les initiatives participatives pour sonder les attentes des habitants, des appels à projets thématiques aux réunions publiques en passant par des rencontres avec les associations. Qu’importe qu’il n’y ait pas toujours foule, Tony Renucci creuse son sillon. “Nous avons organisé des ateliers sur l’urbanisme, le sport, la démocratie participative et venons de lancer deux nouveaux appels à projets sur l’économie et petit commerce et sur le numérique. La plate-forme numérique est en cours de construction”, explique le futur candidat, qui vient de lancer un questionnaire sur les classes à horaire aménagé. “Aujourd’hui, il y a environ 160 personnes qui suivent nos travaux et nous sommes une équipe active d’une bonne dizaine de personnes. Nous structurons la méthode au fur et à mesure”, assure l’initiateur du mouvement, qui boucle en même temps un master spécialisé en pollution de l’air en parallèle de son poste de consultant dans le secteur public. Parmi les nouveaux soutiens, l’élu Pascal de Cazenove, colistier de Jean-François Clair, l’ancienne élue sylvie Mercier, qui fut maire adjointe de Pierre Aubry durant trois mandats et candidate en 2008 (17% des voix), et plusieurs personnes non encartées mais pour certaines investies dans des associations de la ville, en charge de différentes thématiques. Pour l’heure, pas de tractation avec les autres partis en revanche, même si chacun se parle.

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Un commentaire pour Municipales 2020 à Joinville-le-Pont : Tony Renucci tisse sa toile
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi