Politique | Villeneuve-Saint-Georges | 22/03
Réagir Par

Municipales 2020 à Villeneuve-Saint-Georges: Sylvie Altman lance sa fabrique

Municipales 2020 à Villeneuve-Saint-Georges: Sylvie Altman lance sa fabrique © Fb
Publicité

Sylvie Altman, maire PCF de Villeneuve-Saint-George a annoncé sa candidature ce jeudi à l'espace Cocteau , à l'occasion du lancement d'une Fabrique citoyenne qu'elle veut ouverte au-delà des partis politiques, devant une centaine de soutiens. 

Objectif de cette fabrique : élaborer le programme avec les bonnes volontés, encartés ou pas. Il ne s’agit pas de cour-circuiter les partis mais d’éviter la tambouille entre partis. Pour les alliances, on verra après donc. En attendant, la salle était ce jeudi plutôt emplie de militants associatifs et d’élus PCF.

«Une même volonté nous anime de bâtir un projet pour Villeneuve, avec ses habitants et notre maire, Sylvie Altman», indique le manifeste brandi par des dizaines de participants en signe d’approbation. Cette charte énumère des valeurs humanistes telles que l’égalité des droits, la justice sociale, le féminisme, l’antiracisme ou la laïcité pour structurer les travaux futurs des citoyens qui se joindront à cette démarche politique de pré-campagne.

«Rien n’est écrit à l’avance ou élaboré par un état major secret. Ici, chacun compte pour un», promet la maire de Villeneuve-Saint-George qui compte sur l’émulation de personnalités issues d’horizons divers pour créer le rassemblement le plus large possible dans l’optique des prochaines élections municipales. «Nous vivons aujourd’hui une crise des formes traditionnelles de représentation et il y a une nouvelle exigence des citoyens à participer à la vie politique locale. Nous nous en sommes aperçus notamment lors des rencontres d’Imagine Villeneuve où nous avons, avec mon équipe été bousculés, dans le bon sens du terme», explique-t-elle.

Invités à s’exprimer sur la démarche, certains participants font part de leur enthousiasme. «Être citoyen, ça ne s’arrête pas à mettre un bulletin dans une urne et à engueuler les élus. Ils faut être acteur et partenaire de la cité», estime Vanessa.  «Une ville c’est comme une maison, il faut l’entretenir tous les jours et ne pas faire de jaloux en traitant tous les quartiers à égalité», précise Eli.  «Il faut faire connaître cette démarche aux personnes en difficulté qui ont tourné le dos à la politique. Allez faire un tour aux Restos du cœur par exemple», suggère une bénévole.  «Nous sommes tous ici motivés par le même enjeu mais il y a des gens qui ne sont pas contents de leur ville. Il faudrait pouvoir aller  à leur rencontre pour savoir ce qu’ils aimeraient. Je pense que pour la taille de Villeneuve-Saint-Georges, nous ne sommes pas très nombreux ce soir», déplore Liliane. Une remarque rapidement retoquée par le conseiller municipal Marc Thiberville. «Ce n’est pas une réunion publique et puis, pour avoir participé à de nombreuses campagnes électorales, je peux vous dire que nous avons souvent démarré à moins que cela.»  «A l’issue de cette réunion, c’est à chacun d’entre vous d’être les émissaires de notre manifeste, de notre démarche pour pouvoir rassembler tous les Villeneuvois volontaires», ajoute Modibo, le modérateur de la soirée.

Reste désormais à la maire à élargir le cercle aux autre sympathisants des autres partis politiques susceptibles de constituer une large alliance. Des membres de la Fabrique citoyenne sont missionnés pour aller au contact des formations politiques composant la majorité municipale actuelle. En 2014, l’élue n’avait remporté le deuxième tour qu’à quelques voix près face à l’alliance droite traditionnelle – Front national.

 

 

Des initiatives publiques devraient être lancées dès le mois de mai et la Fabrique s’est donnée pour objectif d’aboutir à un programme définitif d’ici la fin de l’année. Pour faciliter la prise des décisions, qui seront votées en assemblée plénière, un comité d’animation sera chargé de s’occuper des aspects logistiques et financiers de la campagne.

Un projet voué à s’inscrire dans la continuité

Parmi les participants, plusieurs élus municipaux étaient présents tels que les adjoints Daniel Henry, Sylvie Richeton, Yannick Pilatte ou Christian Joncret, de même que les conseillers Marc Thiberville et Alexandre Boyer. Ainsi, les travaux de la Fabrique citoyenne tendent à s’inscrire dans le projet politique et les initiatives lancées lors des précédentes mandatures. « Beaucoup de monde le reconnaît, notre ville bouge enfin malgré toutes les difficultés. Un nouveau visage de notre ville se dessine alors que pendant des décennies, c’est l’immobilisme qui a prévalu à tous les étages. Cela dit, notre projet pour l’avenir de Villeneuve ne sera pas la simple continuation de ce que nous avons engagés. Il faudra là aussi innover, répondre aux nouveaux besoins exprimés par les habitants, développer de nouveaux services publics mais nous ne partons pas de rien », conclut Sylvie Altman.

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

5 commentaires pour Municipales 2020 à Villeneuve-Saint-Georges: Sylvie Altman lance sa fabrique
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi