Municipales | Accueil Val de Marne (94) Val de Marne | 11/11
Réagir Par

Municipales 2020 en Val-de-Marne – Actus à chaud #24

Municipales 2020 en Val-de-Marne – Actus à chaud #24
Publicité

Nouvelle liste à Créteil, Gauche plurielle à Arcueil, rabibochage PS-PCF à Bonneuil, stress à gauche au Kremlin-Bicêtre, enquête à Bry, paroles de citoyens à L’Haÿ, lancements à Villiers et Villeneuve, revue de tweets… l’actu à chaud des municipales 2020 en Val-de-Marne.

Nouvelles listes

Sylvain Thézard se lance à Créteil

Après avoir claqué la porte du groupe LR cet été, Sylvain Thézard se lance sans étiquette à Créteil au nom de Demain pour Créteil. L’élu d’opposition lancera sa campagne le 16 novembre en présence de Laurent Lafon, le sénateur UDI (voir dans l’agenda de campagne). Son ancien colistier Thierry Hebbrecht (LR) a lancé sa campagne fin octobre.

Des collectifs qui font campagne, en attendant…

 

 

Arcueil Insoumise lance l’offensive avec Karim Baouz

Alors qu’Arcueil compte deux groupes d’insoumis, l’un d’eux, Arcueil Insoumise, lance l’offensive et se prépare à monter une liste Arcueil Avenir, derrière le conseiller municipal d’opposition Karim Baouz, avec ou sans le soutien du mouvement. « Notre ville compte un peu plus de 20 000 habitants, mais seulement 62% d’entre eux sont inscrits sur les listes électorales », constate le collectif Arcueil Insoumise qui entend mobiliser les troupes et débutera un porte-à-porte ce mercredi 13 novembre à partir de 18h devant le G20 (sur la place du chaperon vert). Au-delà de cette présence, une liste s’esquisse, Arcueil Avenir, derrière Karim Baouz, 47 ans, journaliste de métier et associatif dans les quartiers populaires, qui s’était déjà présenté en tant que tête de liste en 2001, faisant un peu plus de 5%. « Pour la première fois, il y avait eu un deuxième tour », se souvient-il. En 2014, c’est avec Dominique Jacquin (Modem), que l’élu a fait campagne, sans étiquette. Sympathisant LFI, l’élu entend être le candidat des quartiers populaires, avec ou sans le soutien du mouvement. « Je tiens des permanences itinérantes dans les quartiers tous les weekends. Arcueil se gentrifie mais il reste des gens qui ont du mal à joindre les deux bouts. Ma priorité est la prise en compte des quartiers populaires et l’engagement de leurs habitants dans la vie de la cité. J’ai un retraité, Patrick, qui s’est inscrit sur les listes électorales à l’âge de 70 ans et veut être sur la liste avec nous car nous sommes à ses côtés au quotidien », témoigne l’élu.

Réinventons Arcueil : PS et Génération.S font campagne en attendant l’union de la gauche

Du côté du PS, on soutient officiellement le maire sortant et le parti
participe aux ateliers de sa campagne ainsi qu’au Comité de pilotage, mais pour l’heure, les synergies ne sont pas au rendez-vous. « Nous sommes un peu dans l’expectative et ne comprenons pas tout à fait quelle est la vision commune des forces de gauche et des écologistes dans cette dynamique. Nous pensons que face aux défis sociétaux et climatiques, il y a une urgence à agir, à oser et à penser autrement notre action. Si l’objectif est « on prend les mêmes et on recommence » ça n’a pas vraiment de sens. Si l’objectif est de se maintenir au pouvoir, ça n’en a pas non plus pour notre collectif. Nous voulons avoir la capacité d’agir, pas des places », témoigne ainsi Sophie Lericq, cheffe de file PS, actuellement adjointe à l’éducation, confiant que certains sujets divisent la majorité sur l’urbanisme, la restauration scolaire, la culture, les finances, les solidarités, la participation citoyenne à la décision… « Nous avons besoin de savoir si, et comment, ils seront arbitrés. »

En attendant, l’équipe a lancé un collectif dès octobre 2018, Réinventons Arcueil, « qui réunit des citoyens de gauche de tous âges non encartés et des adhérents du PS, de Generations, de Place Publique », lequel a déjà remis deux contributions. Le collectif continue de tracer sa route avec une réunion publique le 20 novembre prochain (voir agenda ci-dessous).

Alliances

Le PS s’allie officiellement au PCF et à EELV à Bonneuil-sur-Marne

« Réunis autour de valeurs communes fortes, propres à la gauche et à la ville de Bonneuil-sur-Marne, le PS et le PCF se sont rencontrés et se sont engagés à constituer et faire gagner ensemble une large liste de rassemblement de la gauche, des écologistes, et des citoyens : Ensemble Bonneuil », annonce le PCF de Bonneuil-sur-Marne. Après quelques discussions un peu compliquées sur le nombre d’élus PS, un compromis a été trouvé. « Je me réjouis de cette union », indique également Jonathan Kienzlen, premier fédéral PS.

Au Kremlin-Bicêtre, la gauche reste éparpillée

Les discussions restent compliquées au sein de la gauche kremlinoise, alors que le maire sortant Jean-Marc Nicolle (ex MRC) poursuit ses réunions pour se présenter à nouveau malgré sa mise en examen pour corruption. De son côté, Jean-Luc Laurent (MRC) trace aussi sa route, avec le soutien du PS. C’est dans ce contexte que le groupe local Citoyens! lance un appel au rassemblement, « autour d’une alternative citoyenne, pour éviter de réduire l’élection municipale au duel fratricide Jean-Marc Nicolle / Jean-Luc Laurent. » « Depuis plusieurs semaines, nous avons été nombreux à y oeuvrer, y consacrant beaucoup de temps et d’énergie. Hélas, jusque-là, des logiques exclusives ont miné le travail et conduit à des exclusions. Certaines composantes du collectif en cours de constitution ont renoncé à mener cette démarche tous ensemble. L’émiettement des forces de gauche ne peut conduire qu’à l’échec. Au regard des enjeux véritables, il importe de se montrer responsables. Nous appelons au rassemblement pour redonner espoir aux kremlinois et construire une vision de l’avenir de notre ville, tous ensemble », invite Vincent Rousseau, porte-parole du groupe.

Idées de campagne

A Bry-sur-Marne, Charles Aslangul entame une nouvelle étape de consultation des habitants

Après avoir distribué un premier questionnaire demandant aux habitants de définir les dix principaux enjeux en ville, le candidat Charles Aslangul (LR non investi à ce stade) entame la troisième étape de sa consultation, en demandant aux habitants de classer leurs cinq priorités. Dernière étape : la présentation du programme, prévue début 2020.

Paroles de citoyens – Et si vous étiez maire… de L’Haÿ-les-Roses?

Marine, 24 ans, qui travaille dans le marketing
« J’instaurerais des actions écologiques. Par exemple, la récolte de bouteilles deviendrait systématique, en parallèle d’une mise en avant des espaces de tri. Je digitaliserais aussi les espaces pour qu’ils soient plus exploitables avec, par exemple, un suivi sur les places de parking. Et puis je ferais en sorte que les gens soient plus facilement insérés dans la ville. »

Laurence, la cinquantaine
« Je créerais plus d’espaces verts ainsi que des petits commerces de proximité – donc de qualité. Je développerais des structures pour la conduite à vélo. J’encouragerais l’artisanat et l’agriculture locale et je développerais des structures de coopératives. »

Claudia, ancienne employée municipale à Villejuif, résidente à L’Haÿ
« Je développerais de nouveaux commerces en centre-ville pour le rendre plus attractif, d’autant plus avec les nouvelles lignes de métro qui arrivent. Je repenserais aussi l’organisation des transports et de la voirie avec ces nouveaux métros, pour éviter un afflux trop important qui devienne ingérable. »

Lancements de campagne

A Villeneuve-Saint-Georges, Bénédice Bousson-Janeau a lancé Villeneuve enfin

« Il y a maintenant plusieurs mois, j’ai suspendu ma participation au Parti socialiste. Et, il y a quelques jours, j’ai remis ma démission à Sylvie Altman de ma charge d’adjointe au maire à l’action sociale et de vice-présidente du CCAS. Je considère, en effet, que la situation à Villeneuve-St-Georges nécessite que l’on s’y consacre pleinement : sans attache, sans conflit de loyauté. Ma seule boussole c’est l’intérêt de Villeneuvois. Je ne renie pas mes engagements, je ne cache pas non plus mes convictions. C’est pour, ainsi dire, sans fard et sans filet que j’ai souhaité venir vous parler. Je crois profondément qu’il faut savoir se libérer pour mieux s’engager. C’est ce qui guide mes actes depuis des années. Voilà maintenant près de 10 ans que je me suis engagée à Villeneuve. Villeneuve je la connais, j’y vis depuis toujours, je suis la neuvième génération de ma famille à vivre ici dans notre ville. J’y ai une partie de ma famille et de mes amis, j’y ai fait mes études aussi… » a lancé la candidate désormais sans étiquette mais soutenue par LREM. « Je viens de Villeneuve : je suis de gauche oui. (…) Alors oui, certains nous diront qu’il y ait des marcheurs dans ma liste ! Il y en a, c’est vrai. Mais, ce sont avant tout des Villeneuvois engagés pour le changement de notre ville », a insisté l’élue.

Frédéric Massot a lancé sa campagne à Villiers

« Nous avons identifié sept objectifs pour faire de Villiers une ville humaine », a posé le candidat (image de une). Au programme : « une ville éco-intelligente, sociale et solidaire » qui « couple dans une même ambition la révolution environnementale et la révolution digitale », « une ville rassembleuse » qui « crée des espaces de rencontre et de convivialité », une ville qui « introduit de la transparence dans ses décisions et dans la gestion des finances publiques », . instaure « une véritable démocratie locale », une ville qui « fait grandir » et propose des activités périscolaires de qualité et accessibles à tous, « définit des critères d’attribution de logements justes et transparents », « émancipe enfin en luttant contre les inégalités et les discriminations », une « ville innovante, tournée vers l’emploi », qui « développe le commerce de proximité », s’engage « pour faire venir à Villiers les médecins » , « participe au maintien à
domicile des personnes qui perdent leur autonomie »
, assure la sécurité … a dessiné le candidat.

Retour le weekend de campagne en tweets

Agenda de campagne

Mardi 12 novembre
– Villejuif – Débat LFI sous forme de théâtre participatif sur la transparence et la visibilité en démocratie
A 120 heures salle Maurice Cardin, au 1 passage du Moutier

Mercredi 13 novembre
Champigny-sur-Marne – Lancement de campagne de Marie Nguyen Dinh (Mouvement citoyen libre). A 19 heures à La Colombière.

Jeudi 14 novembre
– Alfortville – Réunion de la liste Alfortville notre bien commun, menée par le député PS Luc Carvounas, sur le thème « partager l’espace public et sécurité ». A partir de 19h30 au Stop and Work d’Alfortville, 5 rue Charles de Gaulle (6eme étage)
Arcueil –Atelier de la France Insoumise sur la démocratie municipale et son application, animé par Sylvain Noël et Vivien Rebière, des Ateliers des lois de la France Insoumise. A 19h30 Salle Henri Barbusse au 15 avenue Paul Doumer (face à la Mairie)
– Villeneuve-Saint-Georges – Réunion de Sylvie Altman, maire PCF candidate à sa réélection, pour élaborer le programme 2020-2026.
Espace Cocteau à partir de 18h30.

Vendredi 15 novembre
– Boissy-Saint-Léger- Inauguration du local de campagne de Moncef Jendoubi (LREM) et de son rassemblement citoyen, en présence du sénateur Laurent Lafon (UDI) et du député Laurent Saint-Martin (LREM), à 19 heures au 44 rue de Paris
– Ivry-sur-Seine – Atelier de Rachida Kaaout, candidate LREM, sur la santé et le handicap. A 19h30 salle Raspail (44 avenue Raspail)
Le Kremlin-Bicêtre – Inauguration de la permanence de campagne de Jean-Luc Laurent (MRC), l’ancien député-maire candidat à sa réélection. A 19h30 au 30 Rue du Général Leclerc.
– Nogent-sur-Marne – Inauguration de la permanence de campagne de Gilles Hagège à partir de 17 heures au 139 rue Charles de Gaulle.

Samedi 16 novembre
– Cachan – Lancement de campagne de Sébastien Trouillas (LR), candidat du collectif sans étiquette Mieux vivre à Cachan
A 12 heures, salle du marché 4 rue des Saussaies, au cours d’un « grand banquet multiculturel »
Chevilly-Larue – Votation sur le programme de Yacine Ladjici (soutenu notamment par LREM, Modem, UDI) de 14h à 18h salle polyvalente du théâtre André Malraux (102 avenue du général de Gaulle)
Créteil – Lancement de campagne de Sylvain Thézard (ex-LR), au nom de la liste Demain pour Créteil. A 10h30 salle Aimé Cézaire à Créteil (48 avenue Magellan)

Dimanche 17 novembre
– Joinville-le-Pont – Réunion thématique jeunesse de Tony Renucci, candidat sans étiquette de la liste Jaji (J’agis et j’innove à Joinville)
A 17 heures au SoulCat

Mercredi 20 novembre
Arcueil – Réunion du collectif Réinventons Arcueil ensemble (porté par des citoyens et des PS, place publique et Génération.S) à 20h à l’école Henri Barbusse.

Samedi 23 novembre
Alfortville – Réunion d’Alfortville par nous-mêmes, soutenue par LFI, sur le thème du logement. A 19h30

Mardi 26 novembre
Saint-Mandé – Débat sur la réforme des retraites de Saint Mandé en marche, en présence des députés LREM Guillaume Gouffier-Cha et Laurent Pietraszewski. A 20 heures centre Pierre Cochereau 2 avenue Gambetta

Jeudi 28 novembre
Vitry-sur-Seine – Atelier du maire PCF sortant, Jean-Claude Kennedy, sur le thème : la transition écologique : quels engagements pour Vitry ?
19h30 à l’ancien collège Monod, 20 rue Carpeaux

Samedi 7 décembre
Le Kremlin-Bicêtre – Réunion de Jean-Luc Laurent pour mettre en débat son programme à la suite de ses atelier. A 14 heures à l’école Charles Péguy.

Mardi 10 décembre
Alfortville – Réunion d’Alfortville par nous-mêmes, soutenue par LFI, sur le thème de la tranquillité publique. A 19h30
Vitry-sur-Seine – Atelier du maire PCF sortant, Jean-Claude Kennedy, sur le thème : ensemble, on adopte un projet municipal.
19h30 à l’ancien collège Monod, 20 rue Carpeaux

Voir nos derniers articles dédiés à l’actu Val-de-Marne des municipales
#23 #22#21#20#19#18 #17 #16 #15 #14 #13 #12 #11 # 10 #9#8 #7 #6 #5 # 4 # 3# 2# 1

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
9 commentaires pour Municipales 2020 en Val-de-Marne – Actus à chaud #24
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi