Politique | Alfortville | 03/07
Réagir Par

Municipales à Alfortville : lancement de Par nous mêmes, soutenu par les Insoumis

Municipales à Alfortville : lancement de Par nous mêmes, soutenu par les Insoumis
Publicité

Par nous mêmes, tel est le nom de la liste que se propose de mener un groupe de citoyens soutenu par la France insoumise, estimant que «le fossé se creuse entre les représentants et les représentés».

«La démocratie ne consiste pas à revenir devant les électeurs tous les six ans pour demander un quitus. Le fonctionnement institutionnel actuel favorise l’écart entre les représentants et les représentés. Nous souhaitons que les citoyens se réapproprient leur ville et puissent s’impliquer dans le processus de décision», résume Antoine Trédez, militant LFI à Alfortville.
La campagne va commencer dès cet été par la diffusion d’un manifeste dans toute la ville et se poursuivra par des rencontres au mois de septembre pour élaborer le programme. Pour cadrer le projet et l’ancrer sur un socle de valeurs partagées, le groupe a toutefois déjà fixé quelques principes cardinaux tels que la transparence, la participation des habitants aux décisions et aux projets, le contrôle citoyen du travail des élus, la transition écologique locale ou la promotion des solidarités. Pour la construction de la liste, Par Nous Mêmes souhaite éviter de tomber dans la «personnalisation de la fonction de maire», et indique que la première place ne sera pas nécessairement occupée par le candidat à la mairie. «Conformément à notre démarche, ce sont les conseillers municipaux élus qui décideront qui proposer à cette fonction».

Une main tendue vers Génération.s

Ces derniers jours, le comité local de Génération.s a lancé un appel pour «une force alternative aux politiques ultra-libérales ou xénophobes proposés par LREM et l’extrême-droite», soit l’union de la gauche, majorité comprise. «Nous ne sommes pas naïf sur nos divergences mais les résultats des européennes nous invitent à construire ensemble un large rassemblement sur un projet co-élaboré, qui ne se négocie pas à coup d’attribution de postes d’adjoint comme nous en avons eu l’habitude», explique Étienne Fillol, le responsable local de Génération.s. Les Insoumis d’Alfortville ont invité les militants du mouvement créé par Benoît Hamon à les rejoindre, tout en fermant la porte aux membres de l’actuelle équipe municipale coupables, selon eux, d’avoir conservé le pouvoir très longtemps au profit «d’intérêts particuliers».

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi