Urbanisme | Nogent-Sur-Marne | 04/06
Réagir Par

Nogent-sur-Marne : changement de portage pour la refonte du marché

Nogent-sur-Marne : changement de portage pour la refonte du marché
Publicité

A Nogent-sur-Marne, la refonte du grand marché central et le domino de projets immobiliers situés autour vont constituer un sujet de choix pour les municipales de 2020. Le projet, qui devait être initialement confié à Grand Paris Aménagement pour le portage foncier, pourrait finalement rester dans la main de la ville avec une assistance à maîtrise d'ouvrage GPA.

Fin janvier 2019, le Conseil municipal de Nogent-sur-Marne avait acté un protocole de partenariat avec l’EPA Grand Paris Aménagement en vue d’un portage foncier de la place actuelle du marché, la rue Ancellet et deux îlots destinés à être construits sur le boulevard Galliéni, dont le site actuel de la MJC, la médiathèque et le musée. Voir article détaillé de l’époque.  Ce premier partenariat devait permettre d’approfondir le projet en vue de la signature d’un nouveau du protocole relatif à la conduite de l’opération d’aménagement, fin 2019. Finalement, le portage foncier de de cette vaste opération à 20 millions d’euros ne devrait plus être confié à l’établissement public. «Ce portage était destiné à porter l’opération en une seule phase, ce qui était plus intéressant financièrement, mais cela impliquait de réduire le marché à une halle de 40 places au lieu de 80 pendant une période transitoire, ce qui ne permettait pas d’accueillir tous les commerçants du marché. Nous réfléchissons donc à opérer en deux temps. Ceci doit aussi nous permettre de porter nous-même l’opération et nous discutons donc actuellement avec Grand Paris Aménagement pour qu’ils prennent en charge l’assistance à maîtrise d’ouvrage (Amo) et non le portage foncier», explique le maire de la ville, Jacques J-P Martin (LR). Le Conseil municipal de début juillet devrait décider de l’évolution du partenariat.

L’opposition réclame de la concertation et s’inquiète de la densification

Une évolution que l’édile a déjà laissé entendre lors des rencontres de quartiers lors desquelles un certain nombre d’habitants l’ont interpellé sur l’opération. Depuis le Conseil municipal de fin janvier, ce vaste projet de reconstruction du marché avec transfert de la médiathèque, du Pocket Théâtre et de la MJC dans un pôle culturel qui serait face à la nouvelle halle, rue Ancellet, et également transfert du Monoprix, a suscité pas mal de réactions et de questionnements, qu’il s’agisse des élus d’opposition ou de l’Association des nogentais. Les inquiétudes principales portent sur la densification des deux îlots du boulevard Galliéni dont la plus-value foncière doit financer l’investissement des nouveaux équipements publics. Dans ce contexte, des élus issus des trois groupes d’opposition, Elisabeth Durantel et Isabelle Guimard (L’Alternative pour Nogent), Florence Lievyn (Un nouvel élan pour Nogent) et Philippe Cuyaubère  (Progrès et solidarité, Ensemble à gauche pour Nogent), avaient même mis en ligne une pétition sur Change.org (223 signatures en ligne à ce jour) pour réclamer une concertation préalable. Alors que la situation a évolué, ces derniers s’en félicitent et continuent de questionner le projet.

«Notre groupe d’élus d’opposition a la satisfaction d’avoir obtenu, grâce au soutien de nombreux signataires de la pétition demandant une consultation préalable, la remise en cause du projet du marché confié à Grand Paris Aménagement (GPA). Le maire a reconnu lors des rencontres de quartiers, qu’il faisait fausse route en confiant à GPA les clés du projet Coeur de Nogent. Après l’échec de la première étude que la ville a financé et confié à la société SPL, le maire fait une nouvelle fois marche arrière car, contrairement à ses allégations, il ne maîtrise pas le dossier. Maintenant il promet une consultation sur un éventail de projets dont le financement et les contours sont totalement flous. De nombreuses questions restent en suspens. La dimension du marché : garderons-nous tous les commerçants actuels et leur diversité ? Transfert du Monoprix : est-il toujours d’actualité ? Les logements prévus à l’emplacement de la MJC et de l’ilot Lequesne : verront-ils le jour ? Square des Houches : les arbres seront-ils sauvés ? Quelle sera la durée des travaux ? Financement : reposera-t-il en partie sur la densification du boulevard Gallieni ? Pour l’ensemble de ces questions, et l’impact que le projet coeur de ville aura sur le cadre vie et les finances de la ville, nous réaffirmons qu’il est indispensable que les Nogentaises et Nogentais soient consultés préalablement à tout engagement de la ville. Notre groupe d’élus d’opposition reste très vigilant sur les intentions du maire d’autant que celui-ci va se placer dans la perspective des élections municipales de 2020», lancent le collectif de quatre élus d’opposition. De son côté, l’Association des Nogentais réclame aussi de la concertation et met en garde sur la densification comme contrepartie. «Peut-être faut-il prévoir une reconstruction de halle plus modeste que la halle Baltard envisagée, pour éviter de conditionner ce projet à une sur-densification?», interroge le président de l’ADN, Frédéric Lamprecht.

 

 

«Nous ne remettons pas en cause le partenariat avec Grand Paris Aménagement quoi qu’en disent certains», précise le maire de son côté. Concernant la concertation, l’édile s’est engagé en janvier à organiser des débats publics et à associer les habitants au projet de requalification, promettant l’ouverture d’une boutique à proximité du marché pour présenter les cinq offres qui seront proposées dans le cadre d’un appel à candidatures, avant le choix du jury.

Le déménagement du Monoprix n’est pas encore acté

Concernant l’impact du déplacement du Monoprix, le maire indique que sa présence en centre-ville contribuera à en dynamiser le commerce et assure qu’il n’y aura pas de perte de dynamisme sur le site actuel du Monoprix. D’ores et déjà, des discussions seraient engagées afin de faire venir un restaurant en place du fleuriste voisin qui a fermé ses portes. La question du transfert du Monoprix n’est toutefois pas encore complètement actée. Le franchisé, qui était volontaire pour ce déménagement, serait désormais moins pressé de bouger. Il est vrai que la perspective d’une future gare du Grand Paris Express (ligne 15 Est) au niveau de station voisine du RER E, pourrait influer positivement sur la valorisation de cet emplacement.

A lire aussi : 

Nogent-sur-Marne confie son coeur à Grand Paris Aménagement

Le chef étoilé Jacky Ribault prépare une nouvelle table à Nogent-sur-Marne

 

 

 

 

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Un commentaire pour Nogent-sur-Marne : changement de portage pour la refonte du marché
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi