Santé | Nogent-Sur-Marne | 21/03
Réagir Par

Nogent-sur-Marne lance sa mutuelle communale

Nogent-sur-Marne lance sa mutuelle communale © Stockphotopro
Publicité

Après L'Haÿ-les-Roses, Noiseau et Bry-sur-Marne en 2017, Nogent-sur-Marne vient de lancer sa mutuelle communale. D'autres communes du département vont suivre. Concrètement, il s'agit d'une complémentaire santé proposée par un prestataire extérieur avec qui la ville a négocié les prix. Chaque habitant de la ville peut souscrire individuellement à cette assurance en bénéficiant du prix de gros.

«Cela faisait partie des propositions développées par l’association des élus solidaires (un réseau d’élus qui travaillent ensemble sur des initiatives et élaborent des fiches pratiques pour partager leurs connaissances et retours d’expérience). Cela va permettre aux habitants de bénéficier d’un tarif collectif environ 30% moins cher», motive Jacques Labescat, conseiller délégué à l’écologie humaine et la cohésion sociale.

A Nogent-sur-Marne, c’est la société Mutuelle de France unie (MFU) du groupe ENTIS Mutuelle qui a été retenue. L’Haÿ a retenu Axa. A Bry, l’initiative passe par le CCAS qui travaille avec Actiom, une association intermédiaire qui négocie les tarifs avec les mutuelles et assurances pour le compte des villes. Noiseau a choisi Mutcom, qui négocie également avec les prestataire pour proposer son produit de mutuelle communale. Deux options s’offrent en effet aux villes : soit négocier en direct avec le prestataire d’assurance complémentaire, soit passer par une association intermédiaire qui négocie les prix.

«Nous avons déjà organisé une réunion de présentation et une cinquantaine de personnes se sont montrées intéressées, surtout des séniors», indique Jacques Labescat.  Jean-Paul Lunel, correspondant de Mutcom pour les villes de Noiseau, Vigneux-sur-Seine et Yerres, confirme le profil. «Nous avons 80% de personnes retraitées et quelques demandeurs d’emploi», indique-t-il. C’est en effet au moment de la retraite que se pose le problème pour les salariés qui ont au préalable bénéficié d’une mutuelle obligatoire. A Bry-sur-Marne, la ville constate également un âge moyen des adhérents de 63 ans.

 

 

A Noiseau, qui compte moins de 5000 âmes, le courtier fait état de quelques dizaines d’adhérents. A Yerres en revanche, 180 familles ont fait la demande. A Bry-sur-Marne, 21 contrats ont été signés dès 2017 et 23 autres en 2018. D’autres villes devraient rapidement suivre dans le département. «Nous devons signer avec deux autres communes dans les semaines qui viennent», signale le représentant de Mutcom.

Voir les infos pratiques concernant la mutuelle communale à Nogent

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags Bry-sur-Marne, Initiatives, L'haÿ-les-Roses, , Noiseau
Un commentaire pour Nogent-sur-Marne lance sa mutuelle communale
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi