Orientation | Accueil Val de Marne (94) Grand Paris | 16/01/2019
Réagir Par

Parcoursup Grand Paris: Laurent Lafon fait sauter les frontières académiques

Parcoursup Grand Paris: Laurent Lafon fait sauter les frontières académiques

Le Grand Paris de l’accès à l’université sera bien pour 2019. Saisi pour rendre un rapport sur le fonctionnement de Parcoursup qu’il doit rendre fin mars, le sénateur UDI Laurent Lafon, ancien maire de Vincennes, a d’ores et déjà émis quelques propositions dont l’une, majeure, vient d’être validée ce mercredi matin par la ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal.

Concrètement, il s’agit de faire sauter les barrières académiques entre Paris, Versailles et Créteil qui prévalaient jusque là dans les filières non sélective (droit, lettres, économie, médecine…). « Jusqu’à présent, les places parisiennes étaient d’abord attribuées aux bacheliers parisiens et les étudiants de banlieue étaient logés à la même enseigne que ceux qui habitent à l’autre bout de la France. Cette mesure vise à casser la barrière Paris Banlieue », explique Laurent Lafon. Les filières sélectives (doubles licences par exemple) continueront à pratiquer un recrutement national. Le sénateur a également déjà préconisé que soit instauré un taux minimum de boursiers par filière. « Il ne faudrait pas lever simplement la barrière territoriale. Certaines filières ont actuellement des taux de 2%, c’est rédhibitoire« , défend le parlementaire qui espère que cette deuxième proposition sera également retenue dès 2019. Le rapport définitif est attendu d’ici la fin mars 2019.

A lire aussi : 

Le Parcoursup nouveau est arrivé avec un calendrier resserré

Voir notre dossier complet sur Parcoursup

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
2 commentaires pour Parcoursup Grand Paris: Laurent Lafon fait sauter les frontières académiques
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi