Publicité
Publicité : Ordival 94
Initiative | Vitry-sur-Seine | 10/07
Réagir Par

PoleS à Vitry-sur-Seine: le code a le droit de cité dalle Robespierre

PoleS à Vitry-sur-Seine: le code a le droit de cité dalle Robespierre © Pref 94
Publicité

Depuis  décembre 2018, une mini-école pour apprendre les rudiments du code informatique et lutter contre la fracture numérique s’est installée sur la dalle Robespierre de Vitry-sur-Seine.

Elle est l’œuvre du PoleS, une association qui anime depuis 2016 des chantiers d’insertion pour former des publics éloignés de l’emploi à des métiers utilisant les nouvelles technologies. Pendant 8 mois, une douzaine de salariés en insertion suivent une formation accélérée pour obtenir une certification codeur, développeur web. En parallèle, cette fabrique abrite également un fab-lab où les jeunes,  les décrocheurs ou les familles peuvent venir découvrir et expérimenter l’impression 3D, participer à des ateliers, des travaux pratiques ou encore suivre des cours. A la manœuvre, l’association LePoleS, spécialisée en insertion par l’activité économique dans le domaine des métiers du numérique.

Jusqu’à présent, cette école du web devait se contenter d’un local provisoire mais le bailleur social Semise, lié à la ville par une convention pour la mise à disposition de ses locaux vacants au bénéfice de projets d’utilité sociale, a proposé un ancien local longtemps occupé par un guichet de la CAF (Caisse d’allocations familiales) du Val-de-Marne. Cette installation est aussi le fruit d’une coopération entre l’ex-communauté d’agglomération Seine Amont puis le territoire Grand Orly Seine Bièvre, la ville, le Conseil départemental, la Direccte (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi) et encore la fondation Orange qui a remis un chèque de 5 000 euros à l’association.

Comme les locaux sont assez vastes pour deux, l’association Les couleurs de la dalle, y a également pris ses quartiers. Elle existe depuis plus de dix ans et fonctionne grâce à l’investissement d’habitants de la cité Robespierre qui organisent bénévolement des temps festifs pour les familles ainsi que des ateliers de prévention et de sensibilisation, notamment sur la propreté avec des ramassages de déchets. Dans les faits, cette structure est un peu le centre social de ce quartier et un dossier est en cours de dépôt pour obtenir un agrément de la CAF et permettre sa professionnalisation.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi