Publicité
Publicité : WELCOME 94 - l'évènement 2019 pour les entrepreneurs du Val-de-Marne
Mouvement social | Limeil-Brévannes | 20/06
Réagir Par

Près de 150 agents municipaux de Limeil-Brévannes ont manifesté

Près de 150 agents municipaux de Limeil-Brévannes ont manifesté
Publicité

Entre 150 et 200 agents des services municipaux de Limeil-Brévannes ont manifesté ce jeudi pour protester contre leurs conditions de travail. Ils déplorent notamment des méthodes de management autoritaires.

Pendant une-demi journée ce jeudi, les agents municipaux de Limeil-Brévannes ont décidé de se mettre en grève à l’appel d’une intersyndicale (FSU Territoriale, CFDT et FAFPT). Ils dénoncent une dégradation de leurs conditions de travail avec un accroissement des facteurs de souffrance. «Il y a des problèmes récurrents d’effectifs alors la direction a recours à des emplois précaires où la moindre contestation peut se traduire par une fin de contrat. La municipalité a décidé de reprendre la main sur le contrôle du temps de travail. C’est un management brutal et nous avons très peu de dialogue avec la mairie. Pour preuve, le CHSCT est réuni très rarement. Nous avons constaté dès les assemblées générales de la semaine dernière que le mouvement était inhabituellement suivi. Il y a des services qui en général ne se mettent pas en grève et qui cette fois ce sont joints à la mobilisation», note un représentant syndical.

Entre 150 et 200 agents ont manifesté en bas de la mairie ce jeudi matin. Ils ont été reçus en délégation par Françoise Lecoufle, maire LR de la ville, et la direction générale des services. «Mardi dernier, les organisations syndicales ont été reçues lors du dépôt du préavis pendant 3 heures. Les revendications sont floues mais nous nous sommes montrés à l’écoute. Nous avons pour idée d’aller vers la construction d’un partenariat avec eux. Nous espérons qu’il ne s’agit pas d’une manœuvre à des fins politiciennes à l’approche des élections municipales. Peut être qu’il aurait été plus efficace d’organiser une réunion, non décomptée du temps de travail parce qu’il y a certainement des non-grévistes qui seraient également intéressés pour obtenir des informations sur leurs évolutions au sein de la collectivité», indique le cabinet.

Pour pallier à la grève du personnel de restauration, des élus et agents vont assurer la distribution des repas ce midi.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi