Municipales | Accueil Val de Marne (94) Ivry-sur-Seine | 17/06
Réagir Par

Rachida Kaaout, candidate investie LREM à Ivry-sur-Seine

Rachida Kaaout, candidate investie LREM à Ivry-sur-Seine © LS
Publicité

Rachida Kaaout, 41 ans, impliquée localement dans le monde associatif, a été investie par La République en Marche ce lundi 17 juin pour monter une liste aux municipales de 2020 à Ivry-sur-Seine. Portrait d’une candidate à la fois startup nation et ancrée dans les quartiers.

Directrice du développement du groupe Bernard Tapie avant de rejoindre le cabinet de consultants RC Optin Partner, Rachida Kaaout s’est d’abord impliquée localement via son association Au fil de l’Aube, lancée il y a dix-huit mois. «J’ai créé cette association pour aider les jeunes à s’émanciper dans le milieu entrepreneurial en proposant des job dating avec des entreprises de mon réseau. Je les aide également à monter leurs projets et à trouver des business angels», explique la candidate qui travaille aussi sur le lien intergénérationnel. C’est dans ce contexte qu’elle est approchée par LREM en novembre 2018. «Ils m’ont proposé de collaborer avec eux dans le cadre de leur programme Action Quartiers à destination des quartiers peu politisés», témoigne Rachida Kaaout. Lancé en parallèle d’une autre action, Action ruralité, Action Quartiers vise à «aller chercher ceux qui se sentent aujourd’hui très loin de la politique, très loin de la République», indique le parti. La militante associative est alors prise en charge dans le cadre du programme 1000 talents organisé par Tous politiques, l’organisme de formation du parti. «J’ai suivi des séminaires de formation, des cours par correspondance sur des plates formes de e-learning. Cela m’a confortée. Je me suis dit qu’aujourd’hui, il était possible pour nous, citoyens lambda, de faire de la politique, et que c’est nous qui utilisons la politique pour aller où on veut aller», apprécie la candidate.

«Nous sommes heureux que le Val-de-Marne ait été mis à l’honneur par notre mouvement, réagit Nabil Benbouha, délégué départemental LREM. L’investiture de Rachida Kaaout témoigne aussi de la volonté du parti de travailler avec des militants issus des quartiers populaires, ce qui me tient particulièrement à coeur. Rachida Kaaout a été repérée pour son travail associatif. Je tiens aussi à saluer Sheerazed Boulkroun, candidate aux législatives, qui a fait un très gros travail pour arriver à l’ancrage actuel de LREM dans la ville.»

Avant d’être investie, Rachida Kaaout a dû convaincre dans son mouvement, passant notamment un entretien avec le sénateur Alain Richard, co-président de la Commission d’investiture. La cheffe de file a aussi dû défendre son projet devant le comité local LREM. Ce mardi 17 juin, l’Ivryenne a été l’une des 19 premières candidats LREM à être investie, la première dans le Val-de-Marne. Reste désormais à construire une équipe de 45 personnes pour conquérir la ville. «Mon objectif est de travailler avec tous les citoyens, au-delà des étiquettes politiques, pour construire un programme et donner un nouveau souffle à la ville, à l’heure du Grand Paris», se projette la future tête de liste.

 

 

«Nous avons 400 membres dans le comité dont une grosse trentaine d’actifs et je suis assez confiant sur ce que l’on a construit depuis deux ans», ajoute Rémy Picard, animateur du comité LREM d’Ivry-sur-Seine.

En termes de rapport de force politique, Ivry-sur-Seine est loin d’être la commune la plus facile à prendre pour le mouvement de la majorité présidentielle. Ancrée à gauche de longue date, la commune n’a pas laissé la première place à Renaissance lors des élections européennes de mai 2019, préférant placer l’écologie en tête, avec 20% des voix. Dans la commune où la présence et la future reconstruction de l’incinérateur continue de faire polémique, les questions environnementales seront au coeur de la campagne, avec plusieurs groupes écologistes actifs. Derrière la, la liste LREM-Modem arrivée deuxième avec 17%, les autres partis de gauche ont aussi bien tiré leur épingle du jeu, à commencer par le PCF,  tombé très bas dans certaines villes communistes mais qui s’est maintenu à 13% à Ivry, suivi de La France Insoumise qui réalise 12%. Génération.S et PS-PS ont réalisé à deux un peu plus de 11% tandis que le RN a plafonné à 10% et que LR est tombé à 3%. A Ivry-sur-Seine, l’élection va clairement se jouer à gauche.

Propos recueillis par Léo Seux et Cécile Dubois.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
3 commentaires pour Rachida Kaaout, candidate investie LREM à Ivry-sur-Seine
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi