Publicité
Publicité : WELCOME 94 - l'évènement 2019 pour les entrepreneurs du Val-de-Marne
Service public | Val de Marne | 27/06
Réagir Par

Réduction des trésoreries: la directrice des finances publiques Val-de-Marne s’explique

Réduction des trésoreries: la directrice des finances publiques Val-de-Marne s’explique
Publicité

Le projet de réorganisation territoriale des finances publiques en Val-de-Marne, qui passe notamment par la suppression des trésoreries municipales, a suscité la colère des syndicats et des élus locaux. Nathalie Morin, directrice de la Ddfip 94 (Direction départementale des finances publiques) rappelle que l’heure est à la concertation et défend la réforme.

«Lors de la campagne déclarative des impôts, nous avons enregistré une hausse de 42% des démarches en ligne et de 74% des paiements dématérialisés. En parallèle, si l’on met de côté le début de cette année marqué par le lancement du prélèvement à la source, la fréquentation de nos sites baisse régulièrement, -27% entre 2018 et 2016. Avec la disparition progressive de la taxe d’habitation, et l’autorisation d’effectuer des paiements en numéraires chez des tiers, qui sont les deux raisons principales des visites de contribuables, les besoins auxquels nous répondions jusqu’à présent vont changer et nous imposent de renouveler notre offre», défend la directrice de la Ddfip 94, invitée par le préfet à s’exprimer sur le sujet lors d’un point presse, ce mercredi.

Par ailleurs, Nathalie Morin explique qu’à l’issue de cette réorganisation, les services de la Ddfip seront présents dans 21 villes du département contre 20 jusqu’à maintenant (le canton de Thiais ne figurait pas), avec 14 implantations en dur où seront regroupés les divers services de gestion et 7 points de contacts dans lesquels se déplaceront régulièrement des agents pour répondre aux questions des contribuables. Les syndicats et les élus, eux, dénoncent la suppression de la totalité des trésoreries municipales, qui constituaient aussi des points de contact.

Désormais, un premier accueil pour orienter ou donner des informations de nature générale pourrait être confié à des agents municipaux. Il y a quelques mois, le personnel de la Caf d’Orly a été sensibilisé par la Ddfip aux réponses à apporter à leurs usagers en matière fiscale. «Cela ne veut pas dire que n’importe qui pourra alors avoir accès aux informations de n’importe quel contribuable. Le secret fiscal sera toujours rigoureusement respecté. Seuls les agents de notre administration pourront consulter les dossiers. Si les particuliers, les entreprises ou les collectivités locales ont des problèmes plus compliqués, alors ils se verront proposer un rendez-vous personnalisé», poursuit la directrice de la Ddfip.

Concernant la situation des agents qui craignent les changements de poste provoqués par la réorganisation, la directrice départementale propose de prendre le temps. «Nous avons commencé à informer nos 1700 agents et cadres et nous tenons à leur disposition. Ce projet implique un changement culturel pour notre administration et nous souhaitons pour cela recueillir un maximum d’adhésion à la fois des agents, mais aussi des élus. Nous sommes pragmatiques. Si ces changements n’aboutissent que d’ici quatre ans, nous prendrons le temps qu’il faudra puisque cette réforme sera bénéfique pour tout le monde.» 

A lire aussi :

https://94.citoyens.com/2019/suppression-des-tresoreries-en-val-de-marne-les-syndicats-contre-attaquent,12-06-2019.html

https://94.citoyens.com/2019/colere-contre-les-fermetures-de-tresoreries-en-val-de-marne,10-06-2019.html

https://94.citoyens.com/2019/nouvelle-carte-des-tresoreries-en-val-de-marne-bercy-lance-la-consultation,07-06-2019.html

https://94.citoyens.com/2019/avenir-des-tresoreries-laurent-saint-martin-repond-a-christian-favier,06-06-2019.html

https://94.citoyens.com/2019/devenir-des-tresoreries-en-val-de-marne-christian-favier-alerte-le-ministre,05-06-2019.html

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi