Politique locale | Accueil Val de Marne (94) Val de Marne | 17/06
Réagir Par

Référendum Aéroports de Paris: mode d’emploi et mobilisation politique

Référendum Aéroports de Paris: mode d’emploi et mobilisation politique © FB
Publicité

Le référendum d’initiative partagée sur le projet de loi «visant à affirmer le caractère de service public national de l’exploitation des aérodromes de Paris» est disponible en ligne depuis ce jeudi 13 juin et jusqu’au 12 mars 2020.

Si 10% des électeurs du pays, soit 4,7 millions, le soutiennent, le projet de loi sera examiné par le parlement. Cette proposition de loi référendaire a été déposée par les groupes d’opposition de droite et de gauche suite au vote, dans le cadre de la loi Pacte pour la croissance des entreprises, de la possibilité de privatiser la société Aéroports de Paris qui exploite notamment les aéroports d’Orly et de de Roissy – Charles de Gaulle. Voir la proposition de loi.

Pour l’heure il n’est pas possible de savoir combien de personnes ont signé car il n’y a pas de compteur en ligne. Le ministère de l’Intérieur communiquera à son rythme, le nombre de signatures. Il sera en revanche possible de les consulter, non pas sous forme de liste, mais en cliquant sur les deux premières lettres des noms de familles, dès que les premiers soutiens auront été validés.

Les élus locaux commencent à se mobiliser

D’ores et déjà, les élus qui étaient favorables à ce référendum ont réagi et encouragé les électeurs à la signer. En Seine-Saint-Denis, le Conseil départemental a carrément lancé une campagne de communication. De son côté, le président du Val-de-Marne, Christian Favier, a publié un communiqué pour inviter à soutenir la proposition de loi. «En Val-de-Marne, les enjeux sont considérables. Cette privatisation, si elle ne pouvait pas être mise en échec par voie référendaire, ouvrirait des incertitudes graves quant au devenir des emplois, du foncier du groupe ADP mais aussi des mesures de protection des populations et de l’environnement à l’image du plafonnement du nombre de mouvements et du couvre-feu», motive l’élu PCF. Le maire de Vitry-sur-Seine a fait de même, publiant également le communiqué sur le site de la ville. A Villeneuve-le-Roi, la municipalité en a fait la une de sa newsletter avec un lien sur sa page Signez contre la privatisation d’ADP. «La municipalité est inquiète quant à l’impact environnemental d’une éventuelle privatisation avec la tentation pour l’acquéreur de vouloir rentabiliser son achat en augmentant le trafic aérien au détriment de la qualité de vie des riverains», insiste la ville.

 

 

Testé pour vous

Pour soutenir la proposition de loi, il faut soit remplir un formulaire dans la mairie de la ville la plus peuplée de son canton, soit signer en ligne sur le site du RIP, www.referendum.interieur.gouv.fr, qui fonctionne sur tous les navigateurs sauf Internet Explorer. Le site rappelle que toute signature est définitive et que chaque soutien peut être vu par les autres, contrairement aux pétitions en ligne où n’importe qui peut signer en utilisant un pseudo. La procédure s’effectue ensuite en deux temps, d’abord l’identification de la personne (nom et prénoms de naissance tels qu’indiqué sur son passeport, sa carte d’identité ou sa carte électorale, sans virgule entre les prénoms; date et lieu de naissance, ville où l’on vote). Un deuxième écran réclame ensuite son numéro de carte d’identité ou de passeport puis un troisième valide les informations et demande la confirmation de signature en recopiant un code chiffré. Testée pour vous ce matin, l’opération a pris moins de dix minutes, en s’y prenant tout de même à deux fois. A la première tentative, une erreur sur le nom de naissance a entraîné une indisponibilité définitive du site même en recommençant la procédure. En changeant de session et supprimant l’historique de navigation, la deuxième a été fructueuse. Concernant les données personnelles enregistrées par le site, elles devront être détruites dans les deux mois qui suivront la fin du référendum.

A lire aussi:

Aéroports de Paris Orly-Roissy: le référendum d’initiative partagée autorisé

L’opposition parlementaire lance un référendum contre la privatisation d’Aéroports de Paris

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
22 commentaires pour Référendum Aéroports de Paris: mode d’emploi et mobilisation politique
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi