Société | Champigny-sur-Marne | 16/01
Réagir Par

Restos du coeur à Champigny-sur-Marne: les septuagénaires bénévoles toujours au taquet

Restos du coeur à Champigny-sur-Marne: les septuagénaires bénévoles toujours au taquet
Publicité

A Champigny, 80 bénévoles distribuent chaque jour de la nourriture et des plats chauds aux plus démunis. Le centre des Restos du cœur vient en aide à 770 familles, soit environ 3 000 personnes. « Mais on a de nouvelles inscriptions tous les jours », commente Martine, 69 ans, responsable de l’antenne campinoise depuis deux ans.

Aux Restos du cœur de Champigny, chacun des 80 bénévoles a une mission précise. Collecte, tri des produits, nettoyage des fruits et des légumes, distribution… Certains sont sur le pied de guerre dès 5h30 et viennent tous les jours, parfois depuis 20 ans. La plupart donnent de leurs temps deux ou trois fois par semaine. Les bénévoles, presque tous retraités, s’acquittent de ces tâches très physiques avec le sourire. « Mon énergie c’est grâce aux restos ! » lance Danielle, exubérante et coquette septuagénaire, qui, à 75 ans, n’a pas peur de pousser des palettes.  

Si certains ont toujours été impliqués dans des associations caritatives, pour d’autres, l’engagement n’est venu qu’au moment de la retraite. Pour aider les plus démunis bien sûr, mais « aussi parce qu’on s’ennuie pardi ! » rie Simonetta, 76 ans, et bénévole depuis un an. « Ça permet de sortir de chez soi, de voir autre chose. Et de se rendre utile » détaille-t-elle.

3 000 bénéficiaires

Les bénéficiaires peuvent recevoir un repas chaud ou faire un plein de courses hebdomadaire. La plupart choisissent la seconde option. Si l’approvisionnement change constamment, tous se félicitent de la diversité des produits proposés au centre de Champigny.

 

 

Dans la cafétéria et dans les rayons il n’y a presque que des femmes, parfois accompagnées de jeunes enfants. « Le mardi c’est le jour des familles nombreuses » explique l’une d’elle. Gharab, 42 ans et mère de cinq enfants, poursuit : « Parfois on n’a pas exactement ce qu’on veut, parce qu’on a emmené les enfants à l’école et qu’il est trop tard, mais on part toujours avec assez ». A Champigny, le contenu du panier n’est pas imposé. Seules les quantités sont limitées par le nombre de membres de la famille.

Au-delà de l’aide alimentaire, Sonia, 41 ans, salue le contact avec les bénévoles. « Ils ne nous manquent jamais de respect.» Son petit garçon de six ans, venu pour la première fois aujourd’hui parce que sa maîtresse est en grève, confirme : « Ils sont trop gentils ! Ils m’ont donné des bonbons ! ». Malgré tout, Sonia confie avoir un peu « honte ». « On ne le dit pas trop. Surtout, dès qu’on peut, on ne vient pas. On essaye de se débrouiller. Mais souvent, on n’a pas le choix.» explique-t-elle.

Un nouveau président pour les Restos du coeur Val-de-Marne

Un temps sans président, faute de bénévole acceptant une telle mission, les Restos du Coeur ont retrouvé une tête en la personne de Claude Gascard. Un boulot à temps plein pour ce retraité, entre les quatre demi-journées de travail au siège de Vitry-sur-Seine, les visites sur le terrain et les contacts avec les partenaires. Plein de projets pour les Restos, il souhaite signer une convention directement avec le département pour favoriser les partenariats avec les collèges. « Nous accueillons des élèves de lycées et collèges qui viennent effectuer des travaux d’intérêt général dans le cadre d’opérations de remédiation après un Conseil de discipline», explique le nouveau président.

Ce mardi matin, le maire de Champigny, Christian Fautré, et le président du Conseil départemental, Christian Favier, étaient tous deux sur place, alors que leurs collectivités respectives accompagnent financièrement l’association.

Claude Gascard, président des Restos du coeur Val-de-Marne

 

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags association, Restos du coeur, Retraites

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi