Politique locale | Val de Marne | 15/03
Réagir Par

Retour sur le Grand débat national en Val-de-Marne

Publicité

Lancé fin janvier, le Grand débat national a donné lieu à près de 140 réunions dans le Val-de-Marne. Un score dopé par les initiatives des militants et parlementaires LREM qu'un certain nombre de politiques locaux n'ont pas laissé en reste. Les thématiques particulières ont plutôt été portées par les associations et des débats se sont aussi tenus dans des lieux accueillant un public spécifique comme les Ehpad, la prison, l'université, la Chambre de commerce... Retour et statistiques.

37 villes sur 47 ont accueilli au moins un débat mais le plus souvent 2, 3 et surtout 4. Quatre communes ont même dépassé les 5 débats. Créteil, la ville préfecture, en a ainsi vu éclore pas moins de 11, Nogent-sur-Marne 9, Villiers-sur-Marne 7 et Vincennes 6.

Les marcheurs ont joué la locomotive

Dans ce marathon des réunions publiques, qui ont accueilli de quelques personnes à plus d’une centaine, les militants de la République en marche ont été les plus actifs dans l’organisation. En dehors de Jean-Jacques Bridey, tous les députés LREM ont organisé plusieurs débats chacun, La députée Modem Maud Petit a aussi été à l’initiative. Dans beaucoup de villes, les militants En Marche se sont également mobilisés et au total, selon nos estimations, plus de 40% des réunions qui se sont tenues dans le département ont été initiées par des marcheurs. Plusieurs députés ont aussi fait venir des ministres lors des différentes réunions. Gérald Darmanin a ainsi ouvert le bal lors d’une des premières réunions, organisée dans le Plateau briard à Mandres-les-Roses. Et ce vendredi soir, c’est Adrien Taquet, secrétaire d’Etat à la Santé, qui le fermera lors du débat à Limeil-Brévannes.

A lire : Gérald Darmanin face au peuple à Mandres-les-Roses

L’émulation locale a multiplié les débats

Les militants d’autres partis, aussi bien à gauche qu’à droite ont aussi  été moteurs, surtout dans des communes où ils étaient dans l’opposition, qui représentent toutes couleurs confondues environ 15% des débats organisés. Quelques villes se sont aussi inscrites dans la démarche (un peu moins de 15% des débats organisés), à l’instar du Plessis-Trévise, dont le maire est Modem, mais aussi de Saint-Maurice, L’Haÿ-les-Roses, Vitry-sur-Seine, Le Perreux-sur-Marne, Le Kremlin-Bicêtre  ou Chevilly-Larue. Parfois, une certaine émulation a vu des initiatives se développer au fur et à mesure de celles des concurrents, pour ne pas se retrouver en reste.  Les déclinaisons en quatre thèmes (démocratie – citoyenneté, finances – fiscalité, écologie,organisation de l’Etat – services publics) ont aussi contribué à multiplier les rendez-vous dans une même commune. Les maires, eux, ont exprimé leurs doléances lors du Grand débat organisé avec le président de la République lui-même, en Essonne.

A lire : A Evry, les doléances de cinq maires du Val-de-Marne à Emmanuel Macron

 

 

Les associations ont poussé leurs thématiques

Un certain nombre d’associations se sont aussi emparées du débat, mais pas de manière massive au regard des milliers qui existent dans le département. Les associations qui se sont impliquées ont souvent poussé des thématiques spécifiques comme le handicap, le sport, les solidarités locales, la transition écologique. Le Codev 94 (Conseil de développement) a organisé plusieurs réunions dont une à la Chambre de commerce et de l’industrie pour débattre avec les entreprises. Des débats se sont aussi tenus dans des Ehpad. A l’Université de Créteil (Upec), plusieurs associations étudiantes qui projetaient d’organiser un débat ont uni leurs forces pour proposer un événement commun. Au total, près d’un quart des débats organisés dans le département l’ont été par des associations. Le reste des débats a été organisé par des habitants (autour de 5% des débats). A noter également, à la prison de Fresnes, l’organisation de quatre débats dans chacune des divisions hommes et dans la maison des arrêt des femmes.

A lire : Le Grand débat national à la prison des femmes de Fresnes

Ces statistiques restent des estimations car tous les organisateurs des débats ne sont pas identifiables, un certain nombre étant restés sous pseudo.

Déjà plus d’une cinquantaine de synthèses en ligne

Sur ces 134 réunions, dont les dernières se tiennent ce vendredi 15 mars à Ormesson-sur-Marne et Limeil-Brévannes, et même encore ce dimanche 17 mars à Vincennes, 53 synthèses ont déjà été publiées en ligne. Voir la page des restitutions. Les organisateurs de débats ont jusqu’au 18 mars pour rendre leur copie. De quoi compléter les centaines de retours d’habitants déjà compilés dans les cahiers de doléances mis à disposition dans les villes et celles directement déposées en ligne. Au total en France, plus de 10 000 débats ont été organisés et plus de 130 000 contributions ont été déposées rien que dans le cadre du Grand débat national. Une mine d’or pour les sociologues, chercheurs, artistes et autres passionnés qui vont pouvoir travailler pendant des années sur ce matériau.

Conférence régionale

Le temps politique, lui, n’attendra pas aussi longtemps et une synthèse a été promise dès le mois d’avril. En attenant, la seconde étape du débat commence ce jour avec une conférence citoyenne régionale d’Île-de-France ces 15 et 16 mars, qui va réunir une centaine de citoyens tirés au sort et «représentatifs de la diversité sociologique de notre région», indique la préfecture. Le tirage au sort des participants a été effectué sur la base d’une génération aléatoire de numéros de téléphone fixes et portables. Cinq critères ont été pris en compte pour constituer les quotas du panel : âge, genre, catégorie socioprofessionnelle, département d’habitation et taille de l’agglomération de résidence. A charge pour cette centaine de représentants de partager leurs attentes et leur diagnostic sur les quatre thèmes du débat, de délibérer entre eux et d’élaborer des propositions argumentées. Cette conférence a vocation à venir s’ajouter aux autres contributions et non pas en faire la synthèse.

Ci-dessous la répartition des débats organisés par ville, issu des données dédoublonnées du site du Grand débat national

(Les débats organisés à la prison de Fresnes n’y sont pas répertoriés)

A lire aussi 

Grand débat national en Val-de-Marne : 134 réunions annoncées

Ecologie et entreprises : retour sur le Grand débat national à la CCI Val-de-Marne

Vitalité démocratique, référendum… le Grand débat national à Orly

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi