Politique locale | Villeneuve-Saint-Georges | 28/05
Réagir Par

Retrait des délégations d’une adjointe pour conflit d’intérêt à Villeneuve-Saint-Georges

Publicité

Ce lundi 27 mai, la maire PCF de Villeneuve-Saint-Georges, Sylvie Altman, a annoncé avoir retiré les délégations de Nathalie Dinner (LFI), sa maire-adjointe au logement et présidente de l'OPH. En cause : un conflit d'intérêt lié à sa qualité d'actionnaire d'un salon de coiffure locataire de l'OPH, ayant accumulé une lourde dette auprès du bailleur social.

Des situations d’endettement, à l’OPH de Villeneuve-Saint-Gorges, il y a en beaucoup. «Lorsque je suis arrivé à l’OPH début 2017, la situation était alarmante», se souvient Sébastien Jolis, directeur du bailleur social.  Au global, un tiers des locataires sont concernés, qu’il s’agisse des particuliers ou des commerces, donnant lieu à un total de plusieurs millions d’euros de manque à gagner. Un niveau de dette préoccupant qu’a également pointé le rapport de l’Ancols (Agence nationale du contrôle du logement social) qui doit être publié prochainement et qui porte sur la gestion de l’OPH de 2012 à 2016. A l’origine de ce problème : la précarité de nombreux habitants, la difficulté des commerces de proximité à subsister, et aussi un problème d’organisation interne pour procéder au recouvrement. «J’ai commencé par doubler les effectifs chargés du recouvrement, passant de 1,5 à 4 équivalent temps plein», témoigne le directeur de l’OPH.

Démarrent alors des procédures pour les centaines de dossier en souffrance. Pour tous, la méthode est la même, d’abord amiable pour tenter de trouver un plan d’apurement, allant jusqu’à l’assignation si aucune solution n’est trouvée. Parmi la dizaine de commerces en situation de lourde dette auprès de l’office, le salon de coiffure de la cité Sellier, qui doit plusieurs dizaines de milliers d’euros, ne réagit pas. Le gérant du commerce, compagnon de la maire-adjointe au logement, décède fin 2017, et les actionnaires ne prennent pas non plus le relais pour tenter de trouver une solution. La procédure suit donc son cours jusqu’à l’assignation en justice devant le Tribunal de commerce. Nous sommes alors fin avril 2019. Pour procéder à cette assignation, le bailleur doit reprendre les statuts de l’entreprise, et c’est dans ce contexte qu’il découvre que parmi les actionnaires, figure Nathalie Dinner, par ailleurs maire-adjointe au logement et présidente de l’OPH. Un conflit d’intérêt dont il informe la maire de la ville. Sylvie Altman convoque alors son adjointe pour lui demander de démissionner mais son élue ne donne pas suite. La maire a pris les devants et retiré les délégations de son adjointe ce lundi, juste après la fin de la campagne des Européennes où ce type d’actualité n’aurait pas été très porteur, mais avant l’audience au Tribunal de commerce prévue le 5 juin. Un autre commerce locataire de l’OPH local devrait également être assigné prochainement.

Dans un communiqué cosigné ce lundi avec les autres groupes de la majorité municipale pour révéler la situation publiquement, la maire indique que le Conseil municipal du 27 juin demandera également à Nathalie Dinner de renoncer à son statut d’adjointe, membre de l’exécutif municipal. De son côté, le groupe France Insoumise a aussi exclu l’élue.  «Nous avons été sidérés lorsque la maire nous a informés. Nous prenons cela comme une trahison», confie Julia Moro, présidente du groupe, qui précise qu’il n’a jamais été question que Nathalie Dinner soit cheffe de file LFI dans le cadre des municipales et qu’il n’y a aucun rapport avec la situation politique actuelle à chercher dans cette histoire.

 

 

Nathalie Dinner est par ailleurs vice-présidente du Conseil départemental chargée du logement et de l’habitat, de la logistique et des affaires juridiques et patrimoniales.

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

6 commentaires pour Retrait des délégations d’une adjointe pour conflit d’intérêt à Villeneuve-Saint-Georges
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi