Sécurité | Santeny | 10/05
Réagir Par

Santeny et Mandres-les-Roses votent leur police pluri-communale

Santeny et Mandres-les-Roses votent leur police pluri-communale © Villeneuve-le-Roi
Publicité

Santeny et Mandres-les-Roses ont voté hier soir en Conseil municipal la création d'une police intercommunale qui devrait compter à moyen terme cinq agents. Explications. «»

Même dans le plateau briard, moins dense, les petites dégradations et incivismes irritent la population. «Nous avons principalement deux familles de problèmes, celui des jeunes qui traînent avec des petits phénomènes de bandes et parfois un peu de deal, et celui du stationnement anarchique et de la vitesse excessive des voitures, alors que notre village sert régulièrement d’échappatoire à la RN19», explique Jean-Claude Gendronneau, le maire de Santeny. C’est pour répondre à ce «sentiment d’inconfort», et alors que la police nationale ne dispose pas des moyens suffisants pour patrouiller régulièrement, que les communes ont décidé de développer leur police. «Nous savons que cette police ne pourra pas beaucoup faire plus pour les cambriolages mais elle pourra intervenir plus vite pour dissuader», pointe l’élu.

Dans le plateau briard, Villecresnes dispose déjà de sa police municipale et initialement, ce-sont les quatre communes de Marolles-en-Brie, Périgny-sur-Yerres, Mandres-les-Roses et Santeny qui avaient projet de créer une police commune. «Nous souhaitions créer un syndicat mais la préfecture s’y est opposée car l’Etat ne souhaite plus que l’on crée de nouveaux syndicats intercommunaux», rappelle le maire de Santeny. Les communes se sont donc repliées sur une police
pluri-communale. Finalement, seules Mandres et Santeny ont décidé d’aller au bout du processus pour démarrer.

Concrètement, le poste de cette nouvelle police sera situé dans l’ancienne poste de Santeny, rachetée par la commune suite au départ de la Poste, et qui sera donc consacrée pour moitié de son espace au guichet d’accueil unique de la mairie avec service postale et mairie numérique, et pour moitié à la police pluri-communale. Un local sera également à disposition à Mandres. Pour se déplacer, les deux villes ont prévu de doter leur police de deux véhicules et de bicyclettes. L’effectif cible est de cinq agents de police et un demi-poste d’agent administratif, mais la première étape consistera à recruter les 3 premiers agents pour le début 2020, afin de laisser de la marge de manœuvre aux nouveaux exécutifs qui seront élus lors des municipales de mars 2020. Le recrutement du chef de la police a d’ores et déjà été lancé et devrait prendre ses fonctions en juillet pour recruter l’équipe et mettre en place la convention de coopération avec la police nationale. A terme, la nouvelle police pourrait aussi être dotée d’une salle de contrôle pour visionner les images de vidéosurveillance.

 

 

A lire aussi :

Villecresnes : 18 mois de prison pour l’incendiaire des voitures de police

 

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

3 commentaires pour Santeny et Mandres-les-Roses votent leur police pluri-communale
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi