Santé | Saint-Mandé | 20/01
Réagir Par

Soins dentaires : partenariat entre l’hôpital Mondor et l’Institut pour handicapés Le Val Mandé

Publicité

Dépister chaque année  les éventuels problèmes de santé bucco-dentaire des enfants et adultes handicapés accompagnés par l’Institut le Val Mandé (ILVM), sensibiliser et former les professionnels de cet établissement médico-social de Saint-Mandé à ces pathologie et permettre aux étudiants du Service de soins d’enseignement et de recherche dentaires (Sserd) de l'hôpital Henri Mondor de mieux se former aux soins des personnes handicapées, 

tel est le triple objectif de la convention de partenariat qui sera signée le vendredi 25 janvier entre l’ILVM et le CHU Henri Mondor, lequel dispose depuis un an d’un nouveau plateau d’odontologie totalement intégré et à la pointe. Alors que l’institut saint-mandéen compte parmi ses usagers des jeunes présentant de forts troubles autistiques ou encore des personnes polyhandicapées dont le transport est difficile, ce partenariat doit permettre de mener « des actions de préventions primaire, secondaire (dépistage) et tertiaire (prise en charge thérapeutique) aux fins d’amélioration de la santé bucco-dentaire des personnes handicapées accueillies« , détaille-t-on à l’institut.

Il s’inscrit dans le cadre du Projet régional de santé entré en vigueur en 2018 sous l’égide de l’Agence Régionale de Santé Ile de France (ARS IDF), lequel prévoit de financer des programmes d’actions de santé publique visant la prévention et la promotion de la santé. L’ARS a ainsi attribué une subvention de 10 000 euros pour cette action, sur le fonds d’intervention régional (au titre de l’année 2018). Les procédures mises en oeuvre à destination des jeunes devront correspondre à celles du réseau Rhasod’If, le réseau francilien de la prise en charge de la santé bucco-dentaire des enfants et adolescents en situation de handicap.

La convention sera signée ce vendredi 25 janvier 2019 à l’Institut le Val Mandé par Edith Benmansour, directrice du groupe hospitalier Henri Mondor, le professeur Philippe Pirnay, chef du Sserd et représentant de Louis Maman, le doyen d ela faculté de chirurgie dentaire de l’université Paris Descartes, d’Emeline Lacroze, directrice par intérim de l’ILVM, Brigitte Jeanvoine, vice-présidente du Conseil départemental du Val-de-Marne et présidente du Conseil d’administration de l’ILVM et d’Eric Véchard, délégué territorial Val-de-Marne de l’ARS.

A lire aussi : 

L’hôpital Henri Mondor à la pointe sur le dentaire

 

 

A Saint-Mandé, l’IME T’Kitoi s’ouvre aux 3-6 ans

Havre pour les personnes handicapées, l’Institut Le Val Mandé pousse les murs

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi