Société | Ivry-sur-Seine | 18/02
Réagir Par

Soupçons d’agression sexuelle dans une maternelle d’Ivry-sur-Seine et un centre de loisirs de Joinville-le-Pont

Publicité

Mise à jour du 18 février 16h suite à nouveau communiqué du maire d'Ivry appelant à la sérénité. Ce lundi matin, une cellule psychologique a été mise en place à l'école maternelle Paul Langevin d'Ivry-sur-Seine, après qu'un parent ait déposé plainte pour  viol de son enfant de cinq ans.

«Nous avons appris avec stupéfaction et effroi les faits présumés de viol sur un élève de la maternelle Paul-Langevin. Nos premières pensées vont à la victime et à sa famille. Il appartient désormais à la police et à la justice de faire toute la lumière sur ces faits. Par respect pour la famille et pour l’ensemble de la communauté éducative, ce travail doit maintenant se dérouler dans la plus stricte sérénité. La municipalité se tient à la disposition des autorités en charge de l’enquête. En lien avec l’Education nationale, dès la rentrée de lundi, nous serons présents à l’école afin de mettre en place les moyens nécessaires à l’accompagnement des familles et des personnels éducatifs. Une cellule psychologique sera mise en place pour accompagner l’école dans ces moments très difficiles», a déclaré le maire de la ville, Philippe Bouyssou, dans un communiqué publié ce samedi 16 février.

A Joinville-le-Pont, c’est au centre loisirs de l’école maternelle du P’tit Gibus qu’un animateur a été arrêté suite à l’agression sexuelle présumée d’un enfant de quatre ans fin janvier. Une cellule psychologique a également été mise en place.

Mise à jour du 18 février 16h : nouveau communiqué du maire d’Ivry
« Des faits d’une extrême gravité sur un enfant scolarisé à l’école maternelle Paul-Langevin ont été révélés par la presse vendredi dernier. Le Maire d’Ivry/Seine, ses adjoints et la Directrice des services de l’Education nationale (DASEN) du Val-de-Marne se sont rendus ce matin dès 7h30 pour accueillir et rencontrer les parents d’élèves et les personnels éducatifs.
Ils ont pu mesurer l’inquiétude des familles, suscitée par les faits eux-mêmes mais aussi par l’emballement médiatique et les réseaux sociaux. Il est maintenant urgent et nécessaire de laisser sereinement l’enquête suivre son cours. Il est du devoir de chacune et de chacun de conserver le sens des responsabilités dans cette affaire en cours d’investigation.
Rien ne vient pour le moment avérer une piste tendant à démontrer que les faits ont eu lieu au sein de l’école. A Langevin comme dans toutes les écoles d’Ivry, tous les moyens nécessaires sont mis en place pour garantir tout au long de l’année la sécurité des enfants. Dans ce contexte particulier, des agents municipaux supplémentaires y sont affectés dès aujourd’hui, ainsi qu’un renfort pour le gardiennage.
Une cellule composée de trois psychologues a été mise en place par l’Education nationale, à la disposition des familles et des personnels d’éducation. Un Conseil d’école extraordinaire se réunira dans les prochaines heures. »

 

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi