Environnement | Accueil Val de Marne (94) Val de Marne | 03/10
Réagir Par

Surveillance des sites Seveso en Ile-de-France, Annie Lahmer demande des comptes

Surveillance des sites Seveso en Ile-de-France, Annie Lahmer demande des comptes
Publicité

Conseillère régionale EELV d’Ile-de-France – Val-de-Marne, Annie Lahmer alerte sur la rigueur de la surveillance des sites Seveso, quelques jours après l’incendie de l’usine Lubrisol en Seine-Maritime. Avec la présidente du groupe EELV IDF Ghyslaine Senée, l’élue a écrit au préfet de région et tous les préfets des départements d’Ile-de-France pour demander des comptes.

Quelles dérogations aux sites Seveso?

« Ici aussi, en Île-de-France, les sites industriels font peser des risques importants aux populations comme nous l’a montré l’incendie du Siaap en juillet dernier. Depuis la loi du 10 août 2018 pour un État au service d’une société de confiance dite loi Essoc, certaines modifications et extensions des sites Seveso seuil haut peuvent être validées par les préfecture, sans nécessité de solliciter l’avis de l’autorité environnementale. Au vu des circonstances, nous vous prions de bien vouloir nous faire parvenir l’ensemble des dérogations à la saisine de l’autorité environnementale concernant des projets modification ou d’extension d’installations classée Seveso prises par les préfectures départementales d’Île-de-France ainsi que celles prises directement sous votre autorité depuis décembre 2018″, réclament les élues

Les élues s’inquiètent également de la rigueur des inspections des installations classées Seveso, notant qu’elles se concluent souvent par de « simples mises en garde sans conséquence directe sur l’exploitation des sites », invitant à suspendre « immédiatement l’activité des installations non
conformes. »
Les élues évoquent par ailleurs la question des dépôts pétroliers situés à proximité des quartiers résidentiels, demandant la position et la projection de l’Etat concernant leur relocalisation.

A lire aussi :

 

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi