Transports | Fontenay-sous-Bois | 21/03
Réagir Par

Val-de-Fontenay : quand les transports seront-ils à la hauteur des enjeux ?

Publicité

Dans le nécessaire rééquilibrage économique entre l'ouest et l'est parisien, la petite Défense de Fontenay-sous-Bois figure parmi les places de choix et les nouveaux immeubles de bureaux continuent de pousser autour de la station Val-de-Fontenay, promise à devenir un véritable hub des transports publics dans le Grand Paris Est. Sur le papier, devraient s'y croiser dès 2030 RER E, RER A, métro 1, tram T1 et ligne 15 Est. En réalité, ce cap semble reculer comme la ligne d'horizon.

Entre le prolongement de la ligne 1 du métro qui pourrait déraper en 2032, et la remise en question de l’interopérabilité entre la 15 Est et la 15 Sud à Champigny, qui risque, en plus de modifier les temps de parcours, d’augmenter le retard de la 15 Est en enclenchant un nouveau processus d’enquête publique,  cette quintuple interconnexion tant attendue risque de devoir encore patienter. Sur place pourtant, les entreprises parient sur l’avenir. Plusieurs grands groupes de la banque et l’assurance ont augmenté leur présence et d’ici à 2022, 110 000 m² de nouveaux locaux seront commercialisés ou en cours de réalisation. Avec son campus digne d’un siège de Gafa, la Société générale a montré l’exemple il y a quelques années en transférant 5000 salariés et compte poursuivre le regroupement de ses troupes de l’Est parisien dans de nouveaux bâtiments en cours de construction juste en face. C’est justement dans le nouveau QG est de la banque que se tenait ce mercredi l’assemblée générale d’Orbival, l’association d’élus val-de-marnais créée en 2006 pour développer un métro sillonnant le département, s’accordant très tôt sur un tracé qui a été repris intégralement par les actuelles lignes 15 Sud et 15 Est du Grand Paris Express.

Pour autant, l’association a toujours du pain sur la planche pour défendre le projet tel qu’il a été finalisé ces dernières années. Le dérapage budgétaire de l’un des actuels plus grands chantiers de métro du monde et la demande du gouvernement de réduire la facture de 10% a mis sur la sellette un certain nombre d’aménagements et de choix techniques, dont celui de l’interopérabilité qui doit permettre d’aller de Créteil à Val-de-Fontenay sans avoir besoin de changer à Champigny pour passer de la 15 Sud à la 15 Est. Une interopérabilité indispensable, a rappelé l’association Métro Rigollots. « Nous ne sommes pas par principe hostiles à la maîtrise des dépenses, mais ces économies ne doivent pas se faire au détriment de la qualité du projet », s’agace Christian Favier (PCF), président du Conseil départemental du Val-de-Marne et de l’association Orbival, fustigeant « une lubie de techniciens qui découvrent le sujet.» 

 

 

Alors que la SGP (Société du Grand Paris, l’établissement public maître d’ouvrage du futur métro) a prévu d’arbitrer ce point conflictuel avant l’été en proposant des ateliers de travail, les élus se méfient d’un piège avec une issue du débat écrite à l’avance, comme le rappelle Stéphane Troussel (PS), président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis, invité ce mercredi. « On s’interroge. Dans le cadre du CDG express la consultation s’est faite à la va vite et le résultat final était exactement celui souhaité par l’exécutif » rappelle-t-il. Pour prévenir ce risque et s’assurer que l’ensemble des participants ne soient pas mandatés par l’Etat, l’association Orbival a fait nommer des experts supplémentaires. Tout le monde ne s’accorde pas en revanche sur la nécessité ou pas de participer à ces ateliers. Jacques J-P Martin (LR), maire de Nogent-sur-Marne et secrétaire de l’association Orbival, entend boycotter le guet-apens, considérant que s’asseoir à la table de négociation c’est déjà accepter ses futures conclusions. Tout en rappelant ne pas être dupe, Christian Favier invite en revanche à ne pas jouer la chaise vide, les absents ayant toujours tort.

A lire aussi :

A Fontenay-sous-Bois, Primonial Reim achète l’immeuble Sakura loué à la Société générale

Retards sur le prolongement du T1 et du métro 1 à Fontenay : le maire en colère

A Fontenay-sous-Bois, l’immeuble Wave change de mains

A Fontenay-sous-Bois, le grand rééquilibrage Est-Ouest de la Société générale

Le centre commercial Val-de-Fontenay prépare sa mue pour profiter du Grand Paris

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

9 commentaires pour Val-de-Fontenay : quand les transports seront-ils à la hauteur des enjeux ?
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi