Initiative | Accueil Val de Marne (94) Val de Marne | 15/10
Réagir Par

Val-de-Marne : un budget participatif pour les parcs

Val-de-Marne : un budget participatif pour les parcs
Publicité

De nombreuses communes se sont dotées de budgets participatifs mais jusqu’à présent, seulement cinq départements avaient mis en place un tel dispositif. Le Val-de-Marne vient de rejoindre le club avec le vote de principe d’une enveloppe de 2,5 millions d’euros pour financer des projets proposés par les citoyens dans les parcs départementaux.

Dès ce mardi, tous les habitants du Val-de-Marne à partir de 11 ans vont pouvoir formuler des propositions à titre individuel pour l’aménagement des parcs départementaux. Le conseil départemental vient de voter la création d’un « budget participatif citoyen » crédité de 2,5 millions d’euros. Pour être éligibles, ces projets doivent apporter une contribution au vivre ensemble et à l’écologie, servir l’intérêt général et être gratuits pour les usagers des parcs. Une fois les projets recueillis, les services départementaux vont procéder au contrôle de leur faisabilité technique et financière, ils seront également soumis à un groupe d’une centaine de jeune de 18 à 25 ans tirés au sort pour choisir ceux qui seront finalement proposé aux Val-de-Marnais sous la forme d’un vote.

« Nous souhaitons que ce budget participatif puisse se concrétiser au cours de cette mandature. Les projets devraient être récoltés d’ici la fin de l’année. Un crédit d’investissement de 2,5 millions d’euro sera inscrit au prochain budget primitif en février de façon à ce que les premiers projets puissent être engagés courant 2020 », motive Christian Favier, président PCF du conseil départemental.

Mise en débat, la proposition a fait soupirer une partie des membres de l’opposition. « La mise en œuvre nous semble complexe et elle risque de faire émerger des propositions qui ne seront pas de la compétence de la collectivité. Si nous ne sommes pas opposés au principe d’impliquer davantage les citoyens, une façon plus appropriée consisterait peut être à apporter une aide financière aux villes qui mettent en place ces budgets participatifs », a proposé Dominique Le Bideau pour le groupe Centristes et indépendants. Pierre-Jean Gravelle quant à lui a témoigné de son scepticisme sur la faculté d’un panel de jeunes à évaluer la pertinence de projets concernant d’autres publics notamment les personnes handicapées. « Ce sont des préjugés sur les jeunes ! Ils sont aussi des citoyens et en capacité d’avoir un esprit critique, de comprendre les enjeux sociaux. A travers cette initiative, nous tâchons de les inscrire au coeur d’une démarche participative et leur témoignons la confiance du département », a répondu Fatiha Aggoune. « Évidemment qu’il faut entendre la jeunesse, nous le faisons tous dans nos collectivités. Mais la moindre des chose, lorsque l’on souhaite la participation de tous les habitants du Val-de-Marne, c’est d’associer les élus de l’opposition à vos travaux. De plus, faire voter une délibération, un jour avant le lancement du dispositif, c’est mal fagoté », a ajouté Olivier Capitanio pour le groupe LR. La délibération a été votée par les élus de la majorité départementale. L’opposition s’est abstenue.

 

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi