Justice | Accueil Val de Marne (94) Chennevières-sur-Marne | 23/05/2019
Réagir Par

Vers l’abandon des poursuites contre l’animateur de Chennevières-sur-Marne

Vers l’abandon des poursuites contre l’animateur de Chennevières-sur-Marne

Visé par une plainte de parents d’une petite fille scolarisée à l’école Jacques Doré de Chennevières-sur-Marne, l’animateur de 19 ans, licencié depuis par la municipalité, devrait échapper aux poursuites judiciaires faute d’éléments de preuve solides. Une issue difficile à encaisser pour les parents d’élèves qui n’ont pas dit leur dernier mot.

Moins d’un mois après que des soupçons d’agression sexuelle et de comportements inappropriés d’un animateur de l’école Doré de Chennevières-sur-Marne aient été révélés, l’affaire pourrait être classée sans suite malgré plusieurs dépôts de plaintes. «On s’achemine certainement vers un classement sans suite de l’affaire. Ce-sont toujours des dossiers compliqués surtout quand les parents d’élèves et les élus s’y mettent. Des incohérences ont été relevées entre les déclarations de l’animateur et celles de l’enfant, qui a admis qu’il lui arrivait de mentir», décrit une source proche du dossier.

Informés de l’abandon potentiel des poursuites à l’encontre du jeune homme de 19 ans, par ailleurs suivi par la justice pour des délits précédents n’ayant aucun rapport, des parents d’élèves confient leur désarroi. «Nous sommes abattus, énervés, dépités par la décision à venir du Parquet. Le refus de prendre nos plaintes à Chennevières pour nous imposer d’aller à Créteil a fait l’effet d’un filtre, et puis, le fait d’avoir retardé l’enquête a joué sur la mémoire des enfants. Puisque le traitement judiciaire de cette affaire est voué à l’échec, nous allons tout faire pour que cela ne puisse jamais se reproduire dans notre ville en imposant à la municipalité une profonde réflexion sur la politique de recrutement et la gestion du personnel dédié à l’encadrement de nos enfants. Nous allons nous rapprocher de tous les représentants de parents d’élèves des écoles de Chennevières pour mettre cette question à l’ordre du jour des conseils d’école qui se déroulent dans quelques jours», assure une élue des parents de l’école Doré.

Chennevières-sur-Marne: l’animateur suspendu pour soupçon d’agression sexuelle était suivi par la justice

Émoi à Chennevières-sur-Marne après des soupçons d’agression sexuelle à l’école

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi