Culture | Accueil Val de Marne (94) Vitry-sur-Seine | 05/12/2019
Réagir Par

Vitry-sur-Seine: festival du roman noir et social, première édition

Vitry-sur-Seine: festival du roman noir et social, première édition

Didier Daeninkx, Jean-Bernard Pouy, Gérard Mordillat, Jeanne Desaubry, Chantal Montellier… 31 auteurs et autrices seront au rendez-vous du premier festival du roman noir et social à Vitry-sur-Seine ce weekend.

A la manœuvre, la librairie associative Livres en lutte, la nouvelle librairie indépendante Les mots retrouvés et le centre culturel de la ville. Au programme : exposition, conférences, projections et bien-sûr salon littéraire avec dédicaces des auteurs et autrices en présence.

« Il existe beaucoup de salons littéraires en France et, parmi eux, un nombre relativement important de salons et/ou festivals consacrés au roman noir et policier. Mais peu sont spécifiquement axés sur la dimension noire et sociale de ce pan de la littérature. Le Festival de Vitry-sur-Seine sera le seul du genre en Île-de-France », motivent les organisateurs.

« le livre noir et le polar portent un regard aigu sur la société et ses dérives«

« Pour sa programmation, le Festival de Vitry-sur-Seine s’appuie sur la définition du Polar, qui n’est pas la contraction, ni le diminutif de Policier. Contrairement au thriller ou au classique roman policier, le livre noir et le polar portent un regard aigu sur la société et ses dérives, sur la place de l’humain dans le fonctionnement du monde. Il n’y a pas toujours des crimes et des malfrats dans le polar, mais des personnes placées dans des situations extrêmes qui, le plus souvent, doivent faire face comme elles peuvent. Tandis que le thriller donne à voir des personnes individuellement perturbées, dangereuses, perverses ou violentes, le roman noir et le polar dénoncent les conditions sociales qui rendent les individus fragiles et, parfois, hors de contrôle. Roman noir et Polar aident à comprendre », détaillent les programmateurs.

Après Vitry, le Val-de-Marne ?

« Vitry-sur-Seine est le point d’ancrage du Festival, mais il a vocation à essaimer plus largement dans le territoire Val-de-Marnais et au-delà », enjoignent les organisateurs.

Dédicaces, projection, expo, conférences et tables rondes

Après un avant-goût ce mercredi avec une rétrospective Gérard Mordillat au cinéma, le coup d’envoi du weekend sera donné ce vendredi à 18 heures avec le vernissage de l’exposition à la Maison de la vie associative, suivie d’une conférence avec Jean-Bernard Pouy sur la thématique du roman noir et social. La soirée s’achèvera avec une lecture de textes d’Antoine Blocier mis en musique par Pierre Meige.

Le salon du polar noir avec les 31 auteurs (liste ci-dessous) en présence se tiendra samedi (10h-19h) et dimanche (10h-18h), toujours à la Maison de la vie associative.

Les invités de cette première édition
Patrick AMAND, Antoine BLOCIER, Thomas CANTALOUBE, Jean-Paul CECCALDI, Didier DAENINCKX, Jeanne DESAUBRY, Michel EMBARECK, Gildas GIRODEAU, Nicolas LEBEL, MAKO, Roger MARTIN, Pierre MEIGE, Laurent MELY-DUMORTIER, Jacques MONDOLONI, Chantal MONTELLIER, Gérard MORDILLAT, Max OBIONE, Jean-Hugues OPPEL, Jean-Pierre ORSI, Philippe PATERNOLLI, Michèle PEDINIELLI, Elena PIACENTINI, Philippe PIVION, Jean-Bernard POUY, Christian RAUTH, Jean-Jacques REBOUX, Gérard STREIFF, Danielle THIERY, Gilles VINCENT, Elisa VIX, Eric YUNG.

Côté rencontre, c’est Didier Daeninckx qui viendra parler de son dernier livre, « Le Roman noir de l’histoire », samedi à 11 heures, tandis que l’après-midi donnera à voir une projection-débat autour de deux courts-métrages de Max Obione (« Jean et Nelly » et « Hier »). (à 14h).

On reste dans l’histoire dimanche 11h avec Patrick Amand, auteur de polars historiques et directeur de la collection Noires nouvelles (Editions du Caïman) qui animera une table ronde sur l’histoire livrée aux auteurs, avec Jeanne Desaubry, Didier Daeninckx et Michel Embareck, ainsi que l’association des Républicains espagnols d’Île-de-France. Max Obione présentera à 14 heures deux autres courts-métrages : « Elle hache! » et « Bad game ».

Infos pratiques
Entrée libre
Maison de la vie associative 36 rue Audigeois à Vitry-sur-Seine
Voir le site dédié au festival

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi