Politique | Accueil Val de Marne (94) Val de Marne | 05/02
Réagir Par

Vote de la loi anticasseurs : les députés LREM Mbaye et Gaillot s’abstiennent

Vote de la loi anticasseurs : les députés LREM Mbaye et Gaillot s’abstiennent © Christophe-Eyquem
Publicité

La loi anticasseurs a été votée en première lecture à l’Assemblée nationale ce mardi 5 janvier. Dans le Val-de-Marne, deux des 8 députés de la majorité, Albane Gaillot et Jean-François Mbaye se sont abstenus et s’en expliquent dans un communiqué. Les députés de l’opposition se sont partagés entre vote pour pour les élus LR et vote contre pour les élus PS et LFI.

Le projet de loi avait été initié au Sénat en 2018 par  le président du groupe Les Républicains, Bruno Retailleau, en réaction à des incidents dans des manifestations parisiennes, avec notamment la présence de black blocs et la dégradation de commerces. Cette loi a été adoptée en première lecture au Sénat le 23 octobre 2018, quelques semaines avant le premier acte des gilets jaunes, qui lui ont donné une autre actualité, lorsqu’elle a été discutée à l’Assemblée nationale, en raison des débordements intervenus dans différentes villes dont Paris. Cette loi permet notamment au préfet d’interdire de manifester des personnes qui se sont rendues coupables d’infractions lors de manifestations ou qui sont membres ou proches de groupes de personnes l’étant. Ces personnes pourront faire l’objet d’un fichage même si elles n’ont pas commis d’infraction. L’enjeu pour les défenseurs de cette nouvelle loi est de prévenir les manifestations qui dégénèrent. Elle a toutefois suscite un débat interne à la majorité.

50 députés La République en Marche et 4 députés Modem se sont abstenus ce mardi 5 février au moment du vote de la loi anticasseurs, dont plusieurs modalités sont très controversées. Dans le Val-de-Marne, Albane Gaillot et Jean-François Mbaye figurent parmi ces cinquante parlementaires et s’en sont expliqué. «Nous, député·e·s du groupe parlementaire « La République en marche », avons fait ce jour un choix de responsabilité, de conviction et de vigilance, en choisissant l’abstention lors du vote solennel de la proposition de loi visant à renforcer et garantir le maintien de l’ordre public lors des manifestations. Notre abstention n’est le signe d’aucune posture politique ni défiance à l’égard de notre majorité, mais bien de notre irrémédiable attachement à un Etat de droit dans lequel, sous aucun prétexte, la liberté de manifester ne saurait être altérée. Nous connaissons les difficultés des forces de l’ordre pour maintenir l’ordre public durant certaines manifestations. Nous les soutenons dans leur engagement quotidien et nous saluons leur courage alors qu’elles sont mobilisées tous les week-ends et font face, souvent, à des actes d’une grande violence. Nous connaissons les progrès apportés au texte initial, un travail de fond a été mené en commission des Lois puis en séance et nous avons vu des améliorations substantielles. Nous connaissons l’action menée par le Gouvernement pour assurer la sécurité des Françaises et des Français et son profond attachement à l’Etat de droit. Toutefois, nous sommes opposé.e.s à l’idée que les préfets puissent, de manière différenciée sur leurs territoires, prendre des mesures restrictives interdisant, sur la suspicion de faits qui pourraient y être commis, l’accès à une manifestation à une personne. Nous y sommes opposé.e.s car nous sommes attaché.e.s à la séparation des pouvoirs ; les mesures portant atteintes aux libertés individuelles ne pouvant être prises que par l’autorité judiciaire. Fermement opposé.e.s à l’interdiction administrative de manifester, nous n’avons pas voté cette proposition de loi», motivent les signataires. Au-delà des deux élus val-de-marnais, ont cosigné Delphine Bagarry, Aurélien Taché, Sonia Krimi, Martine Wonner, Denis Sommer, Stéphanie Kerbarh, Emilie Cariou, Jean-François Cesarini, Delphine O, Anne-France Brunet, Cécile Rilhac, Sandrine Mörch, Mireille Clapot et Yves Daniel.

Au-delà de la majorité centriste, les élus de droite ont défendu la loi et les élus de gauche l’ont condamnée.

 

 

Récapitulatif des votes des députés val-de-marnais

1ère circo -Frédéric Descrozailles (LREM) : Pour
2ème circo -Jean-François MBaye (LREM) : Abstention
3ème circo -Laurent Saint-Martin (LREM) : Pour
4ème circo -Maud Petit (Modem) : Pour
5ème circo -Gilles Carrez (LR) : Pour
6ème circo -Guillaume Gouffier-Cha (LREM) : Pour
7ème circo -Jean-Jacques Bridey (LREM) : Pour
8ème circo -Michel Herbillon (LR) : Pour
9ème circo -Luc Carvounas (PS) : Contre
10ème circo -Mathilde Panot (LFI) : Contre
11ème circo -Albane Gaillot (LREM) : Abstention

A lire aussi : 

Le détail du projet de loi et ses motifs

Le décryptage du journal Le Monde sur cette loi

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
2 commentaires pour Vote de la loi anticasseurs : les députés LREM Mbaye et Gaillot s’abstiennent
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi