Commerce | Accueil Val de Marne (94) Boissy-Saint-Léger | 29/01
Réagir Par

A Boissy-Saint-Léger, la librairie va rouvrir grâce aux commerçants et aux propriétaires

A Boissy-Saint-Léger, la librairie va rouvrir grâce aux commerçants et aux propriétaires

Après plusieurs mois de recherche, l’association des commerçants est parvenue à trouver des repreneurs motivés pour rouvrir la librairie du centre-ville tandis que les propriétaires du local avaient acheté le fonds de commerce pour pérenniser la vocation de ce commerce culturel.

Depuis février 2019, la librairie Au son de la presse, rue de Paris, était désespéramment vide. Un vrai manque à gagner pour la vitalité du centre-ville, alors même que la librairie avait pris la relève du service postal suite à la fermeture du bureau de Poste. Depuis, le service postal a été repris par la mairie de Boissy-Saint-Léger mais il il n’y a toujours personne pour vendre livres et papeterie. Pour rendre au centre-ville sa librairie, l’association de commerçants locale a donc décidé de mettre les bouchées doubles. En l’espace de huit mois, elle a accompagné les propriétaires des lieux pour trouver un couple de repreneurs enthousiastes.

Dès le mois de juin 2019, les époux Crouzet, propriétaires du local ont acheté le fond de commerce qui avait été mis aux enchère avec l’intention de l’offrir à un futur repreneur. Puis c’est Stéphane Suir, président de l’association des commerçants de Boissy-Saint-Léger, dont le magasin de cycles fait face à la librairie, qui s’est lancé à la recherche des repreneurs crédibles. «J’ai déposé une annonce sur le site de SOS Villages, l’opération de Jean-Pierre Pernaut. C’est comme cela que nous sommes entrés en contact avec le couple de personnes. Après avoir vécu 20 ans à l’étranger, ils étaient tentés par cette aventure», résume-t-il.

Pour permettre aux repreneurs de démarrer leur activité dans de bonnes conditions, les propriétaires ont accordé un loyer modéré tandis que l’association des commerçants organisait une opération de grand nettoyage des locaux et communiquait auprès des habitants sur la réouverture prochaine. Désormais, l’association compte sur la vigueur de la librairie pour attirer toujours plus de monde en ville.

 

 

(en photo de une, la future gérante avec le président de l’association des commerçants et les propriétaires du local)

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi