Police | Accueil Val de Marne (94) Alfortville | 17/09
Réagir Par

Alfortville craint la fermeture de son commissariat la nuit

Alfortville craint la fermeture de son commissariat la nuit

A quoi vont servir les cinquante caméras prévues pour équiper le commissariat de police d’Alfortville ? Pour le syndicat SGP Police FO 94, la direction de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne (DSPAP) prépare sa fermeture nocturne. Alerté, le maire, Luc Carvounas s’apprête à mobiliser la population et les élus.

Après deux ans de répit, le spectre de la fermeture du commissariat d’Alfortville la nuit refait surface. Depuis plusieurs mois, des agents ont le pressentiment qu’il se prépare quelque chose. «En janvier déjà, nous avons eu des alertes après des rencontres dans les services de la préfecture de police au sujet de travaux dans ce commissariat. Cela nous a mis la puce à l’oreille. Nous avons consulté la direction territoriale qui nous a expliqué qu’il s’agissait d’opérations budgétisées de longue date et qu’il ne fallait pas s’inquiéter», relate Reda Belhaj, secrétaire départemental de SGP Police FO.

Pourtant, en s’intéressant à la commande, le syndicaliste découvre que cette enveloppe prévoit le déploiement d’une cinquantaine de caméras ou encore un digicode avec alarme et quelques travaux de sécurisation. «Ils se moquent de nous. Quand nous demandons des caméras pour les parkings à Créteil ou à Champigny où nos véhicules subissent des dégradations, on nous répond qu’il n’y a pas d’argent», s’agace le délégué syndical. Sans présence humaine dans un commissariat, les protocoles imposent davantage de sécurité notamment par de la vidéosurveillance. Cette commande est pour lui la preuve que la fermeture nocturne est envisagée.

Luc Carvounas : «Après Alfortville, ce sera au tour d’autres commissariats»

Plusieurs agents ont été reçus mercredi matin en audience à la mairie d’Alfortville pour partager ces informations avec le maire Luc Carvounas (PS). «Nous avons pris en charge la réhabilitation du commissariat, nous avons aménagé au sous-sol une salle de sport climatisée, nous travaillons en partenariat avec ce service public auquel nous tenons. Nous avons besoin de cette présence la nuit. Il y a deux ans, nous les avions fait reculer avec une pétition et une manifestation. Je vais me battre pour relancer ce mouvement de masse populaire», assure l’édile qui prépare un courrier pour alerter la population et un autre pour interpeller le ministre de l’intérieur et le préfet.

L’élu compte également sur le soutien des autres communes du département, considérant que le commissariat de sa ville ne sera pas la seule victime de cette réorganisation. «La fermeture nocturne permet de supprimer deux postes. C’est négligeable. Derrière cette mesure, on prépare la fermeture complète du commissariat. Après Alfortville ce sera au tour d’autres commissariat», prévient-t-il.

La direction territoriale de sécurité et de proximité à Créteil assure que «le sujet n’est pas à l’ordre du jour [et] que la préoccupation des fonctionnaires de ce service a été rapportée et que l’on y est attentif.»

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
2 commentaires pour Alfortville craint la fermeture de son commissariat la nuit
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi