Enquête publique | Accueil Val de Marne (94) Alfortville | 06/07
Réagir Par

Alfortville: une centrale hydroélectrique au barrage du Port-à-l’Anglais

Alfortville: une centrale hydroélectrique au barrage du Port-à-l’Anglais

Une enquête publique se tient en juillet sur le projet d’installation d’une centre hydroélectrique à Alfortville, sur la rive droite du barrage du Port-à-l’Anglais. Le projet, développé par une filiale du groupe Total Quadran avec Voies navigables de France, doit permettre la production annuelle de 12,5 gigawatt/heure d’électricité.

Initialement construit pour canaliser le cours de la Seine-Amont, puis aménagé pour permettre la navigation fluviale, le barrage du Port-à-l’Anglais entre Vitry-sur-Seine et Alfortville devrait bientôt rajouter une corde à son arc avec l’installation d’une centre hydroélectrique. Il a fallu attendre 2012 pour que les Voies navigables de France (VNF) soient autorisées à exploiter le potentiel énergétique de ses ouvrages. Après un appel à projet lancé en 2016, l’établissement public est tout proche d’installer ses premières turbines.

Ce projet prévoit la création d’un centrale hydroélectrique composée de 3 machines Kaplan, capable de turbiner chacune jusqu’à 27 m3/s. Elles seront totalement immergées et se situeront sur la rive droite de la Seine à Alfortville, contre la partie extérieure de l’écluse. L’ouvrage sera complété de prises d’eau, d’une passe à poisson, d’un canal de débit d’attrait, d’un portique de manutention pour l’acheminement des turbines ainsi que d’un local technique pour abriter les équipements électriques et hydrauliques.

Ce chantier estimé à 8,5 millions d’euros doit durer au total 13 mois. Les coûts d’exploitation sont estimés à 363 354 euros par an. L’électricité générée par la centrale est estimée à 12,5 gigawatt/heure par an et sera injectée sur le réseau. Les travaux puis l’exploitation de l’infrastructure seront réalisés par une société ad hoc, créée par le lauréat du projet, la SARL JMB Hydro, filiale hydraulique de Total Quadran (95% des fonds) et VNF.

C’est sur cette passe actuellement bloquée par des batardeaux que le projet doit être réalisé

Enquête publique du 29 juin au 29 juillet

Aurélie Ingrand, désignée commissaire enquêteur par le Tribunal administratif de Melun, tiendra plusieurs permanences dans les mairies d’Alfortville et de Vitry-sur-Seine (voir détails ci-dessous). Le dossier est également entièrement disponible en ligne. A noter qu’il ne comprend pas d’avis de l’Autorité environnementale car celle-ci n’a pas répondu au maître d’ouvrage.

Voir le site dédié à l’enquête publique pour s’informer et donner son avis

Permanences à Alfortville :

– jeudi 9 juillet 2020 de 13h30 à 16h30
– mercredi 29 juillet 2020 de 13h30 à 16h30
Salle au rez-de-chaussée à côté de l’accueil, au Centre Technique Municipal situé 3 rue du Capitaine Alfred Dreyfus ;

Permanences à Vitry-sur-Seine :

– lundi 29 juin 2020 de 9h à 12h00
– mardi 21 juillet 2020 de 13h30 à 16h30
Mairie de Vitry-Sur-Seine au 2 avenue Youri Gagarine dans la salle 1 en rez-de-chaussée derrière l’accueil de l’hôtel de ville.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Un commentaire pour Alfortville: une centrale hydroélectrique au barrage du Port-à-l’Anglais
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi