Publicité
Publicité : Les Trophées du Territoire CCI 94
Service public | | 07/12/2020
Réagir Par

Avec Faouzia Fekiri, la préfecture prépare la relance en Val-de-Marne

Avec Faouzia Fekiri, la préfecture prépare la relance en Val-de-Marne © Fb
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page

C’est la première fois que l’arrondissement de Créteil dispose de sa propre sous-préfète. Faouzia Fekiri a pris ses fonctions ce lundi, elle est aussi en charge du plan de relance.

Jusqu’à présent, les 16 villes de l’arrondissement de Créteil (correspondant essentiellement aux communes du Grand Paris Sud Est Avenir) avaient pour référent le secrétaire général de la préfecture. A l’instar des arrondissements de L’Haÿ-les-Roses et de Nogent-sur-Marne, ce territoire dispose désormais d’une sous-préfète dédiée. «Dans le contexte actuel, le préfet du Val-de-Marne a souhaité que nous renforcions nos équipes pour l’accompagnement et l’écoute des élus. J’entame dès aujourd’hui mes visites de courtoisie pour me confronter au terrain», indique la nouvelle arrivée, montrant les trois porte-vues de trombinoscopes et informations sur les villes de son arrondissement.

Faouzia Fekiri va aussi rejoindre la «task force» relance pour traiter les difficultés rencontrées par le monde économique à cause de la crise épidémique. «Le président de la République a fixé des priorités mais le plan de relance ne va pas se décliner de manière descendante. Il doit être adapté aux besoins des territoires. Des appels à projets ont été lancés pour débloquer des financements. Je vais avoir un rôle de facilitateur en rencontrant les acteurs économiques locaux et en les aidant à trouver des solutions. Aujourd’hui, beaucoup de gens se demandent de quoi l’avenir sera fait. Il faut apporter des réponses et de l’espoir. Nous avons mis un genou à terre mais nous allons nous en sortir», enjoint la sous-préfète.

Ouragan, attentats, un CV taillé pour la gestion de crise

Âgée de 50 ans, Faouzia Fekiri a déjà occupé des fonctions dans les trois fonctions publiques. A l’hôpital d’abord, en tant que contractuelle, avant de s’orienter dans l’éducation nationale puis l’enseignement supérieur. Directrice générale des services adjointe, elle organise en 2006 l’autonomie de l’université d’Angers. Devenue administratrice civile, elle travaille une première fois en Val-de-Marne comme déléguée nationale aux ressources humaines à l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques basé à Vincennes. Après un passage à la direction générale des Outre-mers, elle devient cheffe du bureau à la Direction Générale de la Sécurité Civile et va notamment gérer le passage de l’ouragan Irma à Saint-Martin et Saint-Barthélémy (août et septembre 2017). «Ce furent 21 jours très intenses où il a fallu gérer cette crise à 8 heures de l’hexagone, nuit et jour. J’ai dû batailler avec les experts de Météo France qui ne voulaient pas reconnaître la gravité de l’ouragan. Au final, nous avons eu 9 décédés, c’est 9 de trop, mais une cinquantaine de personne sont mortes en Californie. Cet épisode a été très formateur», se remémore-t-elle. Avant sa nomination à Créteil, Faouzia Fekiri était adjointe au sous-directeur des finances de la Préfecture de police de Paris. «Gilets jaunes, attentats terroristes, nous avons accompagné nos forces de l’ordre en les équipant et en les protégeant. Je me suis notamment occupée du budget des commissariats du Val-de-Marne».

Lire aussi :

Lire tous nos articles sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

A lire aussi sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

Vaccination: le Val-de-Marne a fait le plein de RDV jusqu’en mars

Rationnement des vaccins en Ile-de-France: l’ARS s’explique

Val-de-Marne: coup d’envoi des vaccinations en Ehpad

Sucy-en-Brie: le centre de vaccination Covid s’inquiète des restrictions de doses

Coronavirus: 77 897 personnes vaccinées au 17 janvier en Ile-de-France

Baromètre du coronavirus en Ile-de-France: point au 18 janvier

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi