Transports | Paris | 12/05
Réagir Par

Métro parisien: les usagers de retour s’agacent déjà du monde dans les rames

Métro parisien: les usagers de retour s’agacent déjà du monde dans les rames
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page

Une partie des usagers habituels des transports parisiens ont retrouvé le chemin du métro ce lundi 11 mai. Certains s’agacent déjà de ce repeuplement des quais.

Rouge, bleu, vert, à petites fleurs, vichy mais le plus souvent blancs… les masques couvrent tous les visages des passagers. Sur les murs, on peut regarder les affiches des films qui venaient de sortir mi-mars, avant le confinement, quand on rêvait encore au festival de Cannes. « Afin de respecter les gestes barrières contre le Covid-19, nous vous invitions à vous répartir sur l’ensemble du quai » annonce la voix off . Cela change des mises en garde contre les pickpockets. Des étiquettes bleues signalisent les sièges où l’on peut s’asseoir, ou pas.

Sur le quai de la ligne 9 direction Montreuil, Maria, 50 ans, a encore 4 minutes à attendre. « Là, il est 15h, je rentre du travail. Je suis femme de ménage auprès de particuliers. Ils ont été très compréhensifs durant cette période de confinement : j’ai été payée, comme si je faisais mes heures habituelles. Sur ma ligne, il n’y avait pas tant de monde que ça, peut-être une dizaine de personnes dans mon wagon » raconte-t-elle. De fait, le réseau de transports en commun d’Ile-de-France a connu un taux de fréquentation de 15 % par rapport à une journée normale. « Je n’ai pas particulièrement peur, d’autant que je vois tous les gens porter un masque » poursuit la femme de ménage. Le mien, je l’ai fabriqué moi-même. Acheter des masques nécessite d’y consacrer un certain budget, surtout pour moi qui devrais en utiliser 4 par jour étant donné que je travaille pour différentes personnes. Par contre, j’ai acheté un paquet de 100 gants à 26 euros. Cela me rassure. »

« Je vais travailler chez des personnes âgées, pour faire le ménage et leurs courses. Je ne suis pas vraiment rassurée, j’ai peur de les contaminer, surtout quand on voit le nombre de personnes qu’il y avait ce matin », témoigne sa voisine de quai, station Trocadéro. « J’avais très peur, alors j’ai pris mon train un peu plus tard, à 10 heures, confie une autre passagère. Ma direction l’a compris et souhaite d’ailleurs espacer le temps de travail de ses collaborateurs. Je redoute surtout la date à laquelle les employés ne seront plus appelés à faire du télé-travail », se projette déjà cette habitante des Yvelines. « J’ai pris la ligne 6 de Chevaleret à Charles de Gaulle étoile, et il y avait beaucoup de monde, les wagons étaient bondés. Les gens ne respectaient pas les étiquettes posées sur les sièges sur lesquels ils pouvaient ou non s’asseoir. C’était juste là, à 15h. Ce n’est pas vraiment rassurant, d’autant que demain ce ne sera pas pour un rendez-vous dentaire, mais bien pour un trajet métro-boulot que je vais devoir prendre le RER D et B pour me rendre à Villetaneuse », pointe cette fois une habitante du 13ème, toujours sur la ligne 9. « Je suis déjà saoulée des transports », s’agace une mère de famille. Il y avait beaucoup trop de monde sur certaines lignes. C’est un véritable calvaire qui s’annonce pour les jours à venir. »

D’autres usagers relativisent, ayant sans doute encore en souvenir les métros bondés d’avant le confinement. « J’irai travailler quoi qu’il en soit », se motive un quinqua. Pour cela, j’ai acheté mes masques chez Monoprix mais je dois reconnaître que ça va finir par représenter un certain coût qu’on n’avait pas prévu dans le budget du mois. En tout cas, tout le monde ou presque en porte un, ce qui est rassurant. On sent que les gens respectent les consignes. »

Dans le métro ce lundi, il y avait aussi les habitués, ceux qui n’ont jamais cessé la routine métro-boulot, même pendant le confinement. « Je travaille en crèche et ai continué normalement mon activité, durant ces deux derniers mois. Ce déconfinement me rassure car il y a un peu plus de passage. Je m’étais quand même faite suivre, du fait qu’il n’y ait personne dans les transports… ».

Lire tous nos articles sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

A lire aussi sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

Port du masque obligatoire dans une vingtaine de zones du Val-de-Marne

Le métro Grand Paris Express retardé suite au coronavirus

La Seine-Saint-Denis lance un fonds d’aide au paiement des loyers

Ile-de-France: plus d’1 million d’habitants invités à se faire tester dans 32 villes

Nouveau décès du Covid-19 chez les gendarmes de Maisons-Alfort

Le Forum métropolitain du Grand Paris veut auditer la gestion de la crise du Covid 19 en Ile-de-France

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page
Cet article est publié dans avec comme tags , Déconfinement coronavirus,
2 commentaires pour Métro parisien: les usagers de retour s’agacent déjà du monde dans les rames
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi