Société | Paris | 09/10
Réagir Par

Chaise vide de la Liberté: hommage à Liu Xiaobo au Théâtre du Soleil

Chaise vide de la Liberté: hommage à Liu Xiaobo au Théâtre du Soleil

Ne pas oublier Liu Xiaobo, poète et écrivain chinois, militant des droits de l’Homme et prix Nobel de la Paix 2010, mort en prison en 2017, tel est l’enjeu de la magistrale Chaise vide créée par le sculpteur Wang Keping et inaugurée ce vendredi au Théâtre du Soleil d’Ariane Mouchkine, à la Cartoucherie du bois de Vincennes.

Arrêté en 2008 puis condamné en 2009 à onze ans de prison suite à sa participation à la Charte 08 (manifeste publié le 10 décembre 2008 et signé par plus de 300 intellectuels et militants des droits de l’homme) en faveur de réformes constitutionnelles et de la protection des droits humains en Chine, Liu Xiabo avait reçu le prix Nobel de la Paix en 2010 mais n’avait pu se rendre à Oslo pour le recevoir. Pour représenter symboliquement son empêchement d’être présent, une chaise vide avait été installée à sa place lors de la remise des prix. C’est toujours en détention qu’il décédera d’un cancer le 13 juillet 2017 à l’âge de 61 ans. Lors des manifestations de la place Tian’anmen en juin 1989, il avait joué le rôle de médiateur entre les étudiants et l’armée puis avait été emprisonné une première fois de 1989 à 1991.

Au-delà du Théâtre du Soleil, plusieurs associations et ONG sont à l’initiative de cet hommage : Solidarité Chine, Amnesty International, Mémorial 98, Reporters sans Frontières, Ensemble contre la peine de mort, Human rights wath, la Ligue des droits de l’Homme, FIDH, ACAT.

La date d’inauguration de cette monumentale chaise en acier de 3 mètres de haut n’a pas été choisie au hasard, c’est ce vendredi 9 octobre que doit être dévoilé pour l’année 2020 le prix Nobel de la paix.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi