Urbanisme | | 03/12/2020
Réagir Par

Champigny-sur-Marne: la rénovation urbaine du Bois l’Abbé remise en débat

Champigny-sur-Marne: la rénovation urbaine du Bois l’Abbé remise en débat © CD

Après avoir annoncé un nouveau projet de centre-ville, le nouveau maire de Champigny-sur-Marne, Laurent Jeanne (Libres) entend bien revoir les arbitrages des projets de rénovation urbaine initiés par la municipalité communiste sortante. Une remise en question que fustige l’ancien maire, Christian Fautré (PCF).

«Il nous a fallu des mois et des mois pour obtenir ce pré-projet avec l’ANRU (Agence nationale de la rénovation urbaine), la DRIHL (Direction régionale et interdépartementale de l’hébergement et du logement), le département, l’Education nationale, la DRAC (direction régionale des affaires culturelles), pointe Christian Fautré qui s’inquiète d’un report des projets de rénovation de ce quartier prioritaire. En me débrouillant comme je pouvais pour obtenir des informations, j’ai eu vent de réunions techniques entre le nouveau maire et l’ANRU. Il annule des opérations comme le chantier de la médiathèque alors que les entreprises avaient attaqué les sondages! Il y a même un panneau en 4×3 sur place où tous les partenaires financiers sont inscrits. Revisiter le projet signifie reporter aux calendes grecques des livraisons d’équipements qu’il y a urgence à construire. La population nous l’a fait savoir à maintes reprises, alerte l’ancien édile. Les emplacements de l’école Solomon et de la médiathèque ne sont pas le fruit du hasard, le foncier est contraint et pour construire ailleurs il faudra démolir. Cette médiathèque étaient conçue pour faire ville et casser la frontière entre le quartier du Bois l’Abbé et de Coeuilly, peut-être que que ça ne plaisait pas à certains élus!» Et l’ancien élu de rappeler qu’il avait tout bouclé pour une présentation du projet en janvier et l’obtention d’une réponse de l’ANRU fin mai 2021.

Dans un tract diffusé aux habitants, le l’ancien maire rappelle le projet qui devrait être mis en place après les réunions avec les habitants, citant également “le réaménagement des espaces extérieurs dont le mail Rodin, l’amélioration du stationnement et de l’éclairage public, la reconfiguration de la place du marché et des commerces, la relocalisation de la Mission locale dans le quartier, une nouvelle piscine intercommunale avec Chennevières.”

Laurent Jeanne, lui, dénonce une «tempête dans un verre d’eau» et explique avoir retrouvé après sa prise de fonction un dossier ANRU 2 inachevé. «M.Fautré s’est beaucoup concentré sur le projet du centre-ville mais en revanche, pour l’ANRU, il n’avait émis aucune expression politique sur ce qu’il souhaitait faire pour ce quartier, hormis faire une médiathèque, un bâtiment de logements et déplacer l’école. C’est un peu court. J’ai donc repris le dossier pour tout réinterroger. Nous avons trouvé un meilleur emplacement pour l’école. Il était prévu d’installer la médiathèque dans un immeuble de logement set ça ne me semblait pas adapté. Mais ces deux équipements seront livrés. En revanche, rien ne concernait le sport alors que les équipements du quartier arrivent en bout de course. Rien n’était prévu non plus pour la relocalisation de l’incubateur d’entreprise de la mission locale. Nous souhaiterions aussi un espace de coworking pour le secteur de l’économie sociale et solidaire ou une réponse au problème du désert médical. Les enjeux budgétaires sont tels que l’on peut se donner le temps de la réflexion», défend le maire de Champigny-sur-Marne, qui ajoute également travailler en bonne intelligence avec Jean-Pierre Barnault, «ami de 20 ans», pour améliorer la complémentarité avec le projet à Chennevières-sur-Marne.

Quelques semaines pour mener à nouveau la concertation

Pour appuyer sa nouvelle feuille de route, la municipalité a interrogé les services municipaux et s’est appuyée sur la diffusion d’un questionnaire adressé aux habitants du quartier par la liste de Laurent Jeanne au cours de la campagne électorale. Près de 600 réponses avaient été collectées.

Questionnaire et Facebook live du maire le 17 décembre

Une réunion publique devait également se tenir le 6 novembre dernier avant d’être annulée et remplacée par un questionnaire et un Facebook live. «Nous savons que la fenêtre de tir est un peu courte mais elle va nous permettre d’avancer sur quelques arbitrages pour porter une ambition beaucoup plus forte que ce qui n’était envisagé. Un questionnaire complémentaire est sur le point d’être distribué après avoir été élaboré par nos services et je tiendrais sur Facebook le 17 décembre un direct pour faire la restitution», annonce Laurent Jeanne.

Manifestation à l’appel du PCF le 12 décembre au Bois l’Abbé

De son côté, la section locale du PCF organise samedi 12 décembre à 11 heures 30 un rassemblement sur le site en chantier qui devait accueillir la nouvelle médiathèque (à l’angle des avenues Allende et Boileau).

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
4 commentaires pour Champigny-sur-Marne: la rénovation urbaine du Bois l’Abbé remise en débat
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi