Urbanisme | | 23/12/2020
Réagir Par

Champigny-sur-Marne: l’arrivée des Compagnons du tour de France compromise

Champigny-sur-Marne: l’arrivée des Compagnons du tour de France compromise © Altarea Cogedim

La cité artisanale et le pôle hébergement des Compagnons du tour de France, qui devaient structurer le nouveau quartier des Simonettes Nord à Champigny-sur-Marne, ne devrait finalement pas voir le jour. Du moins pas dans sa configuration initiale. L’information a été rendue publique la semaine dernière au Conseil régional d’Île-de-France.

Tout semblait réglé comme du papier à musique mais une crise interne au sein de la fédération francilienne des Compagnons du tour de France vient de mettre un coup d’arrêt à leur projet de déménagement à Champigny-sur-Marne. Début octobre, un conseil d’administration extraordinaire devait entériner la vente du site historique de Saint-Thibault-des-Vignes ainsi que d’un pôle d’hébergement situé dans le 19e arrondissement de Paris. La fédération comptait sur ces cessions de son patrimoine pour financer une partie importante de son nouveau complexe des Simonettes Nord, tout près de la future gare Bry-Villiers-Champigny.

«Toutes ces années de travail ont été gâchées en une heure de séance. Le projet a obtenu la majorité mais pas les 66% nécessaires à son approbation. Certains administrateurs ont expliqué qu’ils étaient attachés à conserver les locaux d’hébergement parisiens. Or, c’est justement la vente de cet équipement qui permettait de boucler le financement», explique un observateur avisé. Cette décision a fait l’effet d’une douche froide parmi les élus et la fédération francilienne serait à ce jour sans tête, suite à la démission brutale de son président, après ce vote.

La région suspend sa subvention de 10 millions d’euros

Cette crise a été révélée la semaine dernière lors d’une séance du Conseil régional d’Île-de-France, premier partenaire financier de ce projet. L’exécutif régional a décidé de retirer de son budget 2021 sa subvention de 6 millions d’euros pour ce projet de CFA. Un amendement du groupe Front de Gauche – Parti communiste français et République & socialisme a tenté de le sauver en vain. «Ce projet suit une évolution irrégulière. Après avoir souhaité s’installer à Champigny, ils ont changé leur fusil d’épaule puisqu’ils veulent garder leurs immeubles de Paris. Aujourd’hui, ils ont compris que c’était dommage de rater une pareille occasion et reviennent vers nous mais dans l’état des choses, le financement n’étant pas bouclé, nous retirons cette ligne du budget 2021», a expliqué la vice-présidente Stéphanie Von Euw. «En juin, vous nous aviez dit que tout était sous contrôle et que la région maintiendrait ses engagements financiers. Vous ne l’avez pas fait et c’est ce qui nous conduit aujourd’hui à cette situation», a rétorqué Michel Jallamion.

Les communistes de Champigny-sur-Marne ont accueilli la nouvelle avec amertume puisqu’ils tentaient depuis plus d’un an, avec le Conseil départemental du Val-de-Marne et Paris Est Marne & Bois, de faire pression sur le Conseil régional, qui tardait selon eux à verser les financements promis. «Après deux ans d’immobilisme ce retard organisé par électoralisme a été rattrapé par la crise économique, réagit la section PCF de Champigny qui appelle “au maintien du projet et des financements.”

Avis négatif de l’Autorité environnementale

«A la suite de cette crise interne, les Compagnons sont revenus nous voir en nous disant qu’ils souhaitaient poursuivre le projet mais à l’économie, pensant que nous compenserions, avec les autres collectivités, leurs 5 millions d’euros manquants. Nous leur avons expliqué que ça ne fonctionnerait pas comme ça et qu’ils pourraient oublier nos financements s’ils revenaient sur leurs engagements», résume Laurent Jeanne, maire de Champigny-sur-Marne et membre de l’exécutif régional.

Pour ne rien arranger, l’Autorité environnementale a rendu un avis négatif sur le projet d’aménagement des Simonettes Nord, considérant qu’il manquait d’espaces verts. «Ce nouvel élément est venu compliquer la donne puisqu’il nous faut désormais trouver 3000 m2 d’espaces verts sur site. Tout est à reprendre. Comme les Compagnons souhaitent conserver leur patrimoine parisien, nous pourrions supprimer un bâtiment qui leur était destiné aux Simonettes et y créer cet espace naturel. L’approche de la mandature sur ce projet était trop axée béton. Nous allons retravailler cela avec SADEV 94 et Cogedim», enjoint le maire.

«Nous avons passé du temps avec les habitants pour monter ce projet qui aurait pu dès 2023 permettre à une cinquantaine de jeunes campinois de faire leur rentrée chez les Compagnons. Il est vrai que l’autorité environnementale nous a demandé en début d’année de créer une zone de protection de la faune. Nous avions convenu avec le promoteur d’effectuer des modifications. La part de logements avait été légèrement réduite. Mais comme pour la médiathèque du Bois l’Abbé, tout était prêt, estime de son côté Christian Fautré, l’ancien maire désormais dans l’opposition.

https://94.citoyens.com/2019/champigny-sur-marne-sadev-94-signe-simonettes-nord-avec-altarea-cogedim,12-06-2019.html
Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Un commentaire pour Champigny-sur-Marne: l’arrivée des Compagnons du tour de France compromise
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi